Le Ministère ...

Le Ministère de la femme rend hommage à un groupe de femmes tunisiennes

Un hommage a été rendu à un groupe de femmes qui se sont distinguées par leurs travaux et actions dans les domaines politique, médiatique, littéraire, juridique, syndical et diplomatique, au cours d’une cérémonie organisée mardi matin au ministère de la femme, de la famille et de l’enfance.

Il s’agit de Soukeina Bouraoui, directrice exécutive du centre arabe de formation et de recherches (kawthar), Hayet Amri, députée, chercheuse ayant remporté plusieurs prix internationaux, Maya Jeribi, la politicienne et militante, M’barka Brahmi, députée, Naïma Hammami, militante syndicaliste, Samia Jaziri, activiste, Lamia Châari Fourati, universitaire et chercheuse, Alya Manchari, première pilote femme tunisienne, Insaf Yahiaoui, journaliste, Aya Essif, femme d’affaires, l’écrivaine Faouzia Zouari et Mounira Hamza, docteur en littérature française à l’âge de 85 ans.

Naziha Lâabidi, ministre de la femme, de la famille et de l’enfance a indiqué que cette initiative intervient après la sélection des sept femmes tunisiennes dans la liste des cent femmes les plus influentes au monde publiée par un magazine étranger.

Advertisment

“L’objectif principal de cette cérémonie est de souligner l’attention accordée par le ministère de la femme, de la famille et de l’enfance aux parcours de ces femmes et son soutien à leurs actions en vue de leur permettre de bien représenter la Tunisie dans les manifestations nationales et internationales”, a-t-elle souligné.

Pour sa part, la députée au parlement M’barka Brahmi a indiqué que la femme tunisienne “a besoin de telles reconnaissances qui ne manqueront pas la motiver et l’encourager à travailler davantage et contribure à créer l’équilibre au sein de la société”, appelant à rendre hommage également aux femmes qui travaillent dans des conditions très difficiles.

En relation :  Quand un Huawei P8 Light sauve la vie d'un homme !

De son côté, Naïma Hammami, membre du nouveau bureau exécutif de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a souligné que son élection au bureau exécutif de l’UGTT après 71 ans de la création de l’organisation syndicale a rendu l’espoir à toutes les femmes syndicalistes.

Les femmes honorées ont loué cette initiative de la part du ministère de la femme, de la famille et de l’enfance et ont souligné leur détermination à poursuivre leur action afin de permettre aux femmes tunisiennes, notamment celles issue de catégories marginalisées, d’acquérir tous leurs droits sociaux, politiques et culturels.

Lire aussi :

Tunisie : Le CREDIF honore Hayet Amri, lauréate de trois prix d’inventions

Naïma Hammami, première femme élue au sein du bureau exécutif de l’UGTT

Print Friendly


Pas de commentaire

Laisser un commentaire