Décès d’...

Décès d’un nourrisson : Mise en liberté de la femme médecin

Le ministère de la santé publique annonce, dans un communiqué, que la femme médecin interne interpellée suite au décès d’un nourrisson à l’Hôpital Farhat Hached à Sousse a été remise en liberté, lundi soir, sur la base du procès verbal de l’enquête et du rapport médical présenté par le ministère au parquet.

Le ministère de la santé exprime sa satisfaction de la décision de la justice de remettre en liberté la femme médecin.

Advertisment

Le syndicat général des médecins, des pharmaciens et des dentistes hospitalo-universitaires avaient lancé, ce lundi, une grève illimitée, suite à l’arrestation de la femme médecin à Sousse et d’un autre praticien à Gabès, exigeant leur remise en liberté.
Selon le porte-parole du Tribunal, le juge d’instruction en charge de l’affaire avait ordonné, cet après midi, la mise en liberté provisoire de la femme médecin interne interpellée dans le cadre de cette l’affaire. Elle devra payer une caution de 600 dinars, apprend-on de même source.
Plus tôt, la direction générale de l’hôpital universitaire, Farhat Hached de Sousse avait annoncé l’ouverture d’une enquête médicale d’urgence sur le décès d’un nourrisson dans cet hôpital, sur la base d’informations véhiculées par certains médias.
Par ailleurs, les syndicats de médecins, de pharmaciens et des dentistes hospitalo-universitaires avaient lancé, ce lundi, une grève illimitée, suite à l’arrestation de la femme médecin à Sousse et d’un autre praticien à Gabès, exigeant leur remise en liberté.

En relation :  Des manifestations dans toute la Tunisie pour condamner le terrorisme

Lire aussi :

Décès d’un nourrisson à l’hôpital Farhat Hached de Sousse : Ouverture d’une enquête médicale d’urgence

Print Friendly


Pas de commentaire

Laisser un commentaire