En photos, l&...

En photos, l’exposition “Italian Design Day” à l’Institut culturel italien à Tunis

Des chaises et des tables ultra design, un réfrigérateur et des ustensiles de cuisine d’antan et tant d’autres objets design, anciens et nouveaux, sont exposés au salon de l’Institut culturel italien à Tunis où a été célébrée, jeudi soir, la première journée mondiale du Design italien baptisée “Italian Design Day”.


Ont été notamment présents à la cérémonie organisée à l’Institut culturel italien à Tunis, l’ambassadeur d’Italie en Tunisie, Raimondo De Cardona, des représentants d’institutions italiennes ainsi que des experts et investisseurs tunisiens dans l’art du design qui commence à trouver ses adeptes en Tunisie. Giuseppe Lotti, professeur du Design à l’université de Florence et responsable du Master Tempus en Tunisie “Design pour le développement durable des productions locales” et Francesca Appiani, Conservatrice du Musée Alesci, en tant qu'”ambassadeurs” ont donné leurs témoignages sur le mode de fonctionnement du Design italien et ses perspectives d’avenir.

Advertisment

La création est incontestablement la grande caractéristique du design italien car comme l’a bien indiqué Giuseppi Lotti, lorsqu’on dit “design italien, ce n’est pas uniquement le côté fonctionnel qu’on évoque mais c’est aussi le reflet de toute une culture”.


Présentant les grandes caractéristiques du design italien, il a parlé d’un design qui se fait à une petite échelle en produisant de petits objets usuels (de décoration ou de cuisine) ou à une échelle plus large avec de grands objets (train, bateaux, vespa..). Pour lui, “les objets produits sont souvent porteurs d’une histoire ou fruit d’une inspiration quelconque “.

En relation :  Elections 2013 : Bad Elephant Country

Il a parlé d’un système de production design à l’italienne qui repose sur les petites entreprises extrêmement innovantes qui sont ” à 99pc des micros entreprises qui emploient moins de 10 ouvriers par unité”. D’ailleurs beaucoup de livres sont écrits en Italie par des professionnels sur ce savoir unique et particulier qu’est le design italien.

Remontant un peu dans l’histoire, il a mentionné que depuis les années 40 et 50, le design italien repose sur “une technologie friendly” en produisant des objets écologiques. Au niveau esthétique, il y’a beaucoup de différences d’un design d’objets minimalistes et celui d’objets qui ont beaucoup de formes maximalistes, tel est le cas des décors, minimalistes mais esthétiques, des showroom des marques les plus prestigieuses jusqu’au design de pièces de bijoux décorées de milliers de diamants.

Le design italien est aussi un design d’objets très simples mais qui sont porteurs de signification. C’est surtout un design qui repose sur une tradition importante en Italie celles d’architectes travaillant sur le design. Les designers italiens travaillent beaucoup sur l’espace, comme ce sofa géant ou les pouffes typiques des années soixante offrent une grande flexibilité pour l’utilisateur. Les objets décors et meubles des designers italiens s’approprient aussi les causes humaines à travers des esthétiques au niveau des formes et des couleurs.

Mais des défis actuels et futurs du design italien et dans le monde en général se posent pour les producteurs. lls sont notamment liés aux questions environnementales. C’est pourquoi, il y’a une tendance à réaliser des objets design à travers les déchets recyclables. L’autre défi du design, est de réaliser des objets interculturels en adaptant les vieilles techniques artisanales dans la fabrication d’objets ultramodernes.

En relation :  «Intercal», une chorégraphie en 3D ce soir au Festival international de Carthage

Giuseppi Lotti cite, à cet égard, le projet de partenariat entre les universités de Florence, Barcelone et le Portugal et trois écoles tunisiennes du design à Sousse, Tunis et Kasserine. Des objets sont réalisés avec l’aide du savoir-faire des artisans locaux dans des projets qui s’inspirent du patrimoine matériel et immatériel tunisien. Le projet s’inscrit dans le cadre de masters 3D visant à former une génération de designers qui se soucient du patrimoine artisanal tunisien pour l’insérer dans un cadre d’innovation en continuité avec le patrimoine et les traditions locales.

Les investisseurs tunisiens dans le design ont présenté un secteur en phase de se développer à travers des collaborations entre designers, ingénieurs et marketeurs. Ces entreprises novatrices basées sur l’architecture, le design et la scénographie, sont en train de revaloriser et reconquérir le patrimoine et le métier d’artisan. Les plateformes des produits design sont en train de gagner du terrain grâce au savoir-faire italien qui s’exporte bien auprès des designers tunisiens grâce aux grandes caractéristiques méditerranéennes communes qui s’inscrivent dans une notion de partage interculturel historique.

(crédit photo page facebook ict)

Print Friendly


Pas de commentaire

Laisser un commentaire