Succes story ...

Succes story : Hasna Jelassi, une jeune entrepreneuse de Testour qui a monté son projet malgré des difficultés financières …

Hasna Jelassi, est l’une de ces femmes qui ont choisi de prendre leur destin en main et de créer leur propre projet. Titulaire d’un diplôme en marketing depuis 2007 et originaire de la région rurale “Jlass Bou Issa”, située à 20 km de la ville de Testour (gouvernorat de Béja), elle a fini par comprendre, après avoir fait le tour, diplôme en mains, de plusieurs administrations et entreprises, que les sentiers battus ne mènent nulle part, et que seule l’initiative privée pouvait la libérer des griffes du chômage.

Elle a ainsi, lancé un projet d’élevage et d’apiculture, qui lui permet aujourd’hui, de prendre en charge sa famille. Hasna Jelassi compte également développer son projet, en se lançant prochainement, dans la mécanisation agricole, pour un coût total de 130 mille dinars.

Advertisment

” Au départ, mon idée était de créer une pépinière de plantes diverses, mais l’indisponibilité de l’eau dans ma région, Jlass Bou Issa, a tué dans l’œuf cette idée, puisque même notre approvisionnement en eau se fait encore, par citernes” souligne Hasna, qui savait, toutefois, qu’elle ne pouvait pas se permettre le luxe d’abandonner l’idée d’entreprendre, surtout après les sacrifices consentis par sa famille pour qu’elle puisse poursuivre ses études supérieures.

Ses souvenirs d’écolière qui faisait quotidiennement, 6 km à pied pour arriver à son école Ouled Slama, l’avaient aussi poussée à retrousser les manches, pour pouvoir réussir sa carrière d’entrepreneuse et récolter les fruits des efforts déployés au cours des années passées.

En relation :  La peur des maths, une réelle phobie?

Mais autant elle était habitée par cet esprit d’entrepreneuriat, autant elle était convaincue que pour réussir il faut aussi avoir cette culture de partage et de solidarité. Et c’est dans cet esprit, qu’elle a créé, parallèlement à son projet, l’association ” le Moulin ” destinée à aider les femmes et les enfants de sa région. ” Le choix de l’appellation le Moulin, c’est un clin d’œil à l’histoire de Testour connue par ses moulins ” lance-t-elle.

Avec tap

Print Friendly


Pas de commentaire

Laisser un commentaire