Contes pour enfants de Dorsaf Keraâni

Contes pour enfants de Dorsaf Keraâni

Son enfance a été bercée par les histoires de Perrault, des frères Grimm mais aussi par celles de Taoufik el-Hakim ou de Mahmoud Taymour. Dorsaf Keraâni est tombée tôt dans les livres. “Je lisais tout: de la littérature aux livres scientifiques. J’ai lu Machiavel pour la première fois à 15 ans.” Maintenant qu’elle a grandi, elle partage sa passion avec les autres en publiant des contes pour enfants.  « L’écriture c’est un travail à temps plein. Il faut se concentrer et travailler dur. Ça ne suffit pas de connaître trois mots et de les jeter sur le papier. » Car quand elle fait quelque chose, Dorsaf le fait bien.

« Au début de ma carrière professionnelle, j’ai enseigné pendant deux ans aux enfants dans une école primaire. Je les ai trouvés très doux et spontanés. Du coup, en échange de tout l’amour qu’ils donnent, j’avais envie de leur rendre ça à travers un livre. »

De l’amour donc, du travail et une solide formation ont permis à Dorsaf de créer ses 6 contes. « J’ai eu un cours en troisième année où l’on nous apprenait à écrire un conte. Il s’agit de se concentrer sur le contenu car il faut qu’un message passe, mais également de s’appliquer sur la forme car il faut prendre de la distance et se mettre à la place des enfants. » Dorsaf est consciente qu’en Tunisie il y a un manque par rapport à la littérature enfantine. Et c’est avec encore plus de coeur qu’elle a rédigé ses histoires.

En relation :  Trois parents biologiques pour un seul bébé !
La couverture d’un des six contes

Dans chaque conte il y a un thème : la tolérance, l’acceptation de l’autre, l’écologie ou encore nos rapports aux animaux.  Des livres éducatifs tant dans le fond que dans la forme puisqu’à la fin de chacun, on trouve un glossaire de mots difficiles et qu’il y a également des questions autour de la grammaire, de l’orthographe mais également autour de l’histoire elle-même. « Et puis on a accordé une place particulière à l’illustration pour que les enfants ne s’ennuient pas en le lisant. »

L’Abeille et la Fleur, l’Oiseau au bec pointu, La Bévue de Nassim, le Chaton de Firas, L’Home colossal, Le Mystère du pot de Dorsaf Keraâni. Des livres pour les enfants de 5 à 10 ans.

S.S.


Print Friendly


NO COMMENTS

Leave a Reply