rymrymUn top modèle tunisien hors normes. Rym Saidi, yeux de biche, silhouette élancée, corps de rêves et sourire à la fois fier et charmeur, a été élue huitième femme la plus belle au monde par le magazine en ligne, WorldActuality.com. Et elle le vaut bien!

Elle commence sa carrière en 2003, en remportant le concours de mannequin Elite Model Look dans sa version nationale en Tunisie et s’envole de suite pour l’Asie aux côtés de jeunes filles venues de 65 pays pour décrocher son titre. En 2006, elle gagne l’émission de télé-réalité “Mission Fashion” diffusée par la chaîne TV libanaise LBC Nagham.

Du Liban à Milan, Rym est montée sur les plus grands podiums, elle honore son pays à chaque compétition et à chaque cérémonie.

Voici un extrait d’une récente interview réalisée par le site destinationtunisie.info

Votre dernier voyage ?

Punta Cana en République dominicaine pour un Shooting photos organisé par une marque italienne pour son catalogue. Mais je n’ai rien pu profiter parce qu’on se levait tous les jours à 4h00 du matin pour s’arrêter à 10h (à cause du soleil), et on reprenait en début d’après-midi jusqu’à 20h00. C’était déjà mon troisième voyage dans ce pays qui est très bien pour réaliser des photos. Il y fait tout le temps chaud avec une température tolérable.

Votre destination préférée?

Et pourquoi?

Le Liban. J’adore le pays qui est très beau. J’y vais souvent et j’y ai beaucoup d’amis, notamment à Beyrouth, et des souvenirs parce que c’est là où ma carrière a débuté, après la Tunisie bien-sûr. Le Liban m’a fait connaître dans le monde arabe.

Votre meilleur souvenir de voyage?

Mon premier voyage, toute seule, à l’âge de 17 ans pour participer au concours Elite Model Look, à Singapour. 14h de vol. J’y ai passé 2 semaines.

Votre pire souvenir en voyage ?

grrrrrr….J’ai été bloquée en République dominicaine pendant plus de 5 jours à cause du fameux volcan islandais en 2010. J’avais fini le Shooting et je devais repartir à Milan via Paris. Tous les jours, je faisais le trajet entre l’hôtel et l’aéroport en espérant pouvoir repartir. J’étais toute seule parce mon groupe avait encore du travail sur place. Quand il a été de nouveau possible de repartir, il n’y avait pas de place dans l’avion. Finalement, j’ai pu rentrer en passant par l’Allemagne.

En voyage, vous êtes plutôt : dormeuse, curieuse en train de scruter le hublot, ou anxieuse et impatiente d’arriver ?

Je profite en général du voyage pour rester tranquille et dormir ou pour un lire un livre.

Vos meilleurs compagnons de voyage ?

Livre, Ipod et ordinateur. J’adore la musique classique. Puisque je joue du violon, ma vie est faite de musique classique et je ne peux pas m’en passer.

Lors de vos voyages professionnels longs-courriers, vous exigez la First, la Business, ou l’Eco ?

N’importe mais je préfère tout de même la Business pour me relaxer un peu et conserver une bonne mine. Quelquefois, quand un client paye le voyage en classe économique, il m’arrive de payer la différence pour être en Business.

Votre look vestimentaire en voyages : jean et basket ou BCBG ?

Jean et basket… Cool et le plus confortable possible. C’est d’ailleurs mon look de tous les jours. Combien de pays visités ? Singapour, la Malaisie, l’Inde, Dubaï, le Koweït, le Qatar, le Liban, le Maroc, l’Egypte. Je suis basée à Milan depuis 3 ans donc je voyage beaucoup en Europe (l’Espagne, la France, l’Allemagne…). Quand j’étais basée au Liban, j’allais souvent dans les pays alentours.

Votre prochain voyage déjà prévu ?

New York. C’est la première fois que je vais y aller. Je vais voir une agence sur place pour probablement un nouveau marché. Je n’arrête pas et j’essaye toujours de nouvelles expériences. Si ça ne marche pas, je retournerai à Milan.

Le voyage dont vous rêvez ?

Hawaii. Je ne sais pas pourquoi, depuis 3 ou 4 ans, je rêve d’y aller, sans explication. J’ai des idées dans la vie que je n’explique pas mais que je tiens à réaliser.

Votre message à la Tunisie et aux Tunisiens après la révolution ?

Il faut saisir cette occasion pour que s’instaurent la démocratie, la paix et la prospérité pour le développement de la Tunisie. L’Histoire de notre pays a démontré que les Tunisiens sont capables de relever les défis et concrétiser leurs aspirations la main dans la main en regardant vers l’avenir.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here