La plante 
Le henné, ou henna comme on dit chez nous, est le nom d’un arbuste à l’odeur forte qui pousse dans les climats chauds et un peu humides, essentiellement au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord. C’est en pulvérisant l’écorce et les feuilles séchées dans un mortier qu’on obtient la célèbre poudre colorante pour peau et cheveux.

La henna fait partie de la culture et des coutumes d’Afrique du Nord, depuis l’antiquité. Elle figure parmi les produits cosmétiques les plus employés depuis des millénaires. Elle était déjà employée par les Hébreux et les Égyptiens. En Afrique du Nord, elle est utilisée dans différents rites qui régissent les traditions. Il n’y a pas de cérémonies ni de fêtes religieuses sans henné : mariage, circoncision, fêtes de l’Aïd, la veille du 27ème jour du Ramadan…

Mille et une vertus du henné :
Chez les femmes Berbères, la henna est utilisée pour avoir la force d’accomplir les tâches et aussi comme antidote face aux difficultés conjugales. Elle a aussi la réputation de protéger du mauvais œil. Cette croyance s’est transmise de génération en génération puisque, aujourd’hui encore, un petit rond de henné dans le creux de la main droite est considéré porte-bonheur. Pour les heureux événements, le henné fait figure de talisman qui apporte la Baraka et éloigne les ondes négatives.

Au Maghreb, la henna est également une plante médicinale en raison de ses vertus astringentes, antiseptiques et cicatrisantes. Elle est appliquée sur les faces internes des mains et des pieds, en cataplasmes contre l’eczéma, les mycoses, les furoncles, les abcès, les gerçures et les contusions. La henna fortifierait aussi les cheveux, serait antipelliculaire et anti-séborrhéique. Les racines du henné sont elles réputées pour réduire l’inflammation et la douleur d’entorses, luxations, fractures, etc.

Suite page 2


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here