Aziza Salléoui est une artisane reconnue dans la ville de Kairouan pour ses tapis de haute qualité. Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une poignée de femmes qui tissent encore la laine avec ces gestes d’une incroyable précision pour créer un ensemble parfaitement symétrique, tout en harmonie. A la regarder, cela a l’air tellement facile et pourtant, pour en arriver là, il a fallu des années d’apprentissage.

« J’ai commencé à tisser les tapis kairouanais à l’âge de 12 ans, pendant les vacances. Je le faisais  avec ma sœur et mes tantes, c’était un peu comme un jeu au départ. À l’âge de 15 ans, j’ai  eu ma première paye: 250 millimes/jour! Aujourd’hui, je gagne 3 à 4 dinars/jour».

Après son mariage, Aziza a continué à tisser des tapis. “Entre 1987 et 1995, à Kairouan, dans chaque foyer,  il y avait au moins une femme tisseuse de tapis. C’est un savoir-faire transmis de  génération en génération».

En nous racontant son parcours, Aziza nous a expliqué avec fierté qu’elle a choisi de faire du tissage de tapis sa profession car pour elle, cet héritage ancestral a beaucoup de valeur. Selon elle, le premier tapis à avoir été produit à Kairouan, il y a plus de 360 ans, a été tissé par « Kémla Bent Echaouech ». Il est exposé aujourd’hui au musée. Pour Aziza, un tapis kairouanais laisse une empreinte  bien après la disparition de son créateur. C’est une façon de vivre encore à travers ses créations au delà de la mort.

Mais Aziza a peur pour l’avenir de son métier. Le coût de la laine n’arrête pas de grimper et ce n’est plus rentable. car il faut savoir que Aziza gagne très peu sur les tapis. Ce sont les intermédiaires entre les tisseuses et les commerçants qui se remplissent les poches. Pour un mètre carré de margoum ou de tapis, Aziza touche entre 35 et 50 dinars alors que le prix de vente se situe entre 105 et 110 dinar. Pour avoir une idée de l’ampleur de la tâche, sachez que la création d’un tapis kairouanais de 6 mètres de haut sur 4 mètres de large nécessite 4 femmes et 22 jours de travail.

Contacts de Aziza Salléoui:
Adresse: 20, rue de l’Océan atlantique, Kairouan
Tél: 98 68 87 95

Mariem SOUALAHI

 

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here