La Franco-Tunisienne Olfa Terras Rambourg au secours de la culture et des...

La Franco-Tunisienne Olfa Terras Rambourg au secours de la culture et des arts

tunisie_baya_Prix-Olfa-Rambourg

Olfa Terras Rambourg, une Tunisienne bien de chez nous –de Bizerte plus précisément-, vivant à l’étranger. Qui, en six mois, a lancé deux initiatives importantes pour promouvoir arts, littérature et culture. En association avec son mari, Guillaume Rambourg, qui opère dans la finance.

Olfa Terras Rambourg confirme son engagement dans le mécénat, culturel en particulier. Six mois après avoir créé –en partenariat avec l’association «Lumières d’ailleurs»- «les Prix Olfa Rambourg pour l’Art et la Culture», destinés à distinguer et encourager les créateurs dans les arts et la culture, l’épouse du financer franco-canadien, Guillaume Rambourg, récidive en mettant sur pied en Tunisie une antenne de la fondation Rambourg, dont elle tient les commandes avec son mari.

Originaire de Bizerte, Olfa Terras Rambourg, de formation commerciale et financière, dirige en France une société (BetterCan & Co) spécialisée dans la conception, recherche et fabrication d’emballages, en particulier cannettes et bouteilles.

Dirigé par Olfa Terras (présidente), Leila Terras (secrétaire générale) et Zaineb Khrouf (trésorière), la Fondation Rambourg Tunisie, basée à l’Ariana, s’est fixé six domaines d’intervention: contribution à la promotion de la culture, des arts et des lettres, mécénat culturel, organisation d’évènements culturels et artistiques, création et gestion de projets et ateliers culturels et artistiques, contribution à la vulgarisation de la culture et à la sensibilisation à l’art et à l’éducation, et appui et soutien –notamment social- aux créateurs et artistes.

En relation :  Le dentifrice contient des substances toxique qui peuvent nuire à la santé

En août 2015, au moment du lancement du prix portant son nom et dédié aux arts et à la culture –et destiné à primer des œuvres dans cinq catégories (arts plastiques et arts visuels, écriture, spectacles vivants, industrie culturelle et numérique, et travaux de recherche scientifique)-, Olfa Terras Rambourg expliquait cet élan sur compte Facebook: “La Tunisie et moi c’est une grande histoire d’amour avec ses joies, ses peines, ses ruptures, ses réconciliations, ses incompréhensions, mais cette certitude que quoi qu’il arrive on vieillira ensemble. En lançant le prix Olfa Rambourg, ma motivation principale était d’aller vers cette Tunisie et sa jeunesse créative, bouillonnante, pleine d’espoir malgré toutes les difficultés et d’encourager les créateurs et artistes talentueux qui, j’en suis convaincue, sont nombreux».

La Fondation Rambourg-mère a été créée en 2011 par Guillaume Rambourg et son épouse Olfa Terras Rambourg pour soutenir des organisations engagées dans la protection/renforcement des droits de l’Homme, la promotion de l’éducation, l’allègement des difficultés financières, et la préservation de la santé.

Un acteur majeur qui vient de faire son entrée sur la scène culturelle, artistique tunisienne. Et va fort probablement laisser une empreinte bien visible.

D’après WMC

Print Friendly


NO COMMENTS

Leave a Reply