sarahbenhamadi-tunisie

Installée dans son bureau, à la table et aux étagères débordants de bouquins, Sarah Ben Hamadi reçoit Baya avec un grand sourire.

Blogueuse et directrice commerciale chez Cérès Editions, cette jeune fille n’était pas prédestinée à travailler dans les lettres. “J’ai passé un Bac S, puis j’ai intégré l’Institut de Gestion avant de continuer avec un Master à l’IHEC.” Vu comme ça, on se dit que c’est plutôt les chiffres qui avaient la faveur. “Après mes études, j’ai commencé à travailler pour un site web, je m’occupais du contenu. J’ai commencé à y apprendre l’écriture web.” Sarah est ensuite repérée par un site d’informations par le biais duquel elle rencontre son futur patron. “”Je ne regrette pas du tout d’avoir changé d’univers. Je ne me vois pas travailler dans une banque ou dans la gestion en fait.”

A bien y regarder, elle avait déjà un pied dans l’écriture. Elle a ouvert le blog “Un oeil sur la planète” en 2008. “Je suivais l’activité de la blogosphère. On y trouvait des infos introuvables ailleurs.” Sa participation passe d’abord par des commentaires et des discussions. Et un jour, elle se décide à ouvrir son propre blog. “J’avais un grand besoin de m’exprimer et Internet était le seul endroit libre pour le faire. En fait, je me suis dit : si je ne parle pas maintenant je ne parlerai jamais.

Sarah ouvre donc son blog et choisit de ne pas être anonyme.”Du coup, je m’autocensurais légèrement, je parlais avec des codes.” L’idée était avant tout de donner son point de vue sur le monde en général et de parler de la politique tunisienne par des chemins détournés.

Depuis le mois de septembre, elle participe à un autre blog, éphémère celui-là : Regards croisés pour Arte, où son point de vue de citoyenne tunisienne est confronté à celui d’un journaliste français. Une manière de montrer la réalité tunisienne aux lecteurs étrangers. Une question de choix de mots.

Sana Sbouai

 


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here