Aucune habitation ne comporte dans sa structure un escalier ou même plus, qu’elle soit  en rez-de-chaussée ou à la verticale. Le terme d’escalier a pour origine étymologique « scala » l’échelle en latin, qui est une construction architecturale  d’une suite régulière de marches permettant de passer d’un niveau à un autre.  Avec  les années, la typologie de l’escalier s’est diversifiée, elle est passée de la pierre au bois, au métal, au béton et enfin au verre. Sa structure est soit intégrée au mur qui le supporte, soit sous forme d’assemblage indépendant du reste. De nos jours comme dans le passé, les architectes ne se lassent pas de nous démontrer que l’escalier est doté d’une complexité de conception variable. Il peut être à montée droit ou circulaire ou mixte : droit ou à l’italienne, hélicoïdal, rayonnant, balancé, à la française ou à quartiers tournants…

Que se soit pour à l’intérieur ou à l’extérieur, les escaliers n’ont plus la même vocation de déplacement. Ils peuvent aussi être une source de lumière, de décoration ou même une œuvre d’art joignant l’utile à l’agréable. Vous n’êtes plus obligé de choisir un escalier uniquement pour sa fonctionnalité ou de vous limiter à un certain modèle en raison de votre budget. Il n’existe aujourd’hui aucune limite, même pas celle du budget, pour acquérir votre rêve. Il existe des matériaux que vous adorerez.  Jetez donc un oeil aux photos !

M.S


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here