Lorsque l’hiver arrive et que la température baisse… brrr, les corps tremblent et surtout ceux des plus petits. Toute bonne mère pense à couvrir son enfant, à tout faire pour que le froid n’ait jamais sa peau, mais jusqu’où faut-il aller ? Comment savoir si on en fait trop ou pas assez ? D’abord, il faut comprendre le mécanisme du froid, son action sur l’organisme et la réaction qu’il engendre sur ce dernier. Ensuite, on passera à la phase conseil, pour mieux vous aider à prendre soin  de vos petits cet hiver.

Le froid : Au fond du cerveau, il y a le thalamus qui a pour fonction le maintien de la température du corps et nos organes vitaux à 37°C. Mais, par grand froid, il fait diminuer l’afflux du sang vers les extrémités du corps. Les parties les plus frileuses du corps sont la tête, le cou, les mains, les pieds, les oreilles et le nez. Pour éviter de perdre la chaleur de notre corps, il faut bien se couvrir. Alors, les enfants ! A vos écharpes, gants, bonnets, manteaux… !

Les mamans soyez vigilantes ! Les enfants ne savent pas se plaindre du froid, alors prenez vos précautions ! leur adaptation au froid est moins efficace que chez l’adulte et ils sont plus exposés à l’hypothermie. En fait, le froid rétrécit les vaisseaux sanguins et la circulation sanguine devient difficile, ce qui provoque les engelures et les gerçures, connues pour être particulièrement douloureuses. Alors à chaque sortie, même brève, il faut couvrir la tête du bébé, ses oreilles, ses mains et ses pieds. Les chaussettes seules ne suffisent pas, prévoyez des pantoufles par-dessus. Une cagoule fera l’affaire pour sa petite tête et ses oreilles et une écharpe est recommandée pour envelopper son cou et faire barrage au froid. Pour les doigts, les moufles sont pratiques et pour qu’il puisse les remuer. Pour les vêtements, en superposant plusieurs couches, une meilleure isolation contre le froid est assurée. Concernant le nombre d’épaisseurs dans l’idéal il serait : Un body  + un sous-pull à manches longues + un pull + la combinaison pour les bébés / le manteau pour les plus grands.

Halte au dessèchement ! La peau de votre enfant pourrait se dessécher à cause du froid. Pour prévenir cela, il faut le faire boire. Mais il faut aussi éviter de trop chauffer votre intérieur, car les changements brusques de température sont à l’origine des rougeurs et de dessèchements. Avant de le faire sortir, appliquez une crème grasse pour hydrater sa peau. En ce qui concerne ses  lèvres, votre enfant a le réflexe de les humidifier avec sa salive, ce qui provoque des rougeurs autours de sa bouche. Alors, passez-lui un baume à lèvre pour bébé afin de lui éviter de se retrouver avec un halo rouge autour de la bouche.

Comment le couvrir la nuit et à ses sorties ? Pour les sorties à pieds, il est recommandé de privilégier la poussette, surtout celles qui sont munies d’un petit couvercle, pour protéger le visage de l’enfant du vent et de la pluie. Pensez à vous souvenir de l’astuce de nos grands-mères et donnez un verre d’eau à l’enfant avant d’ouvrir la porte. Ce geste permet de diminuer sa température et de lui éviter un choc thermique surtout si la maison est chauffée. Et au moment de dormir, la nuit, il est important de bien couvrir l’enfant, car ils ont tendance à bouger et à ne pas garder la couverture, alors la solution c’est une bonne gigoteuse qui lui permet de rester au chaud tout en bougeant dans tout les sens.

Avec l’hiver, la chasse aux microbes commence ! Pour éloigner au maximum les risques de contagion de votre enfant, comme par le virus de la grippe par exemple, lavez régulièrement ses mains avec de l’eau et du savon ou avec une solution hydro-alcoolique si vous vous retrouvez à l’extérieur. Limitez les contacts entre votre bébé et les personnes infectées surtout pour les nouveaux-nés qui ont encore une immunité très fragile. Mais, si le mal est là, il faut le soigner pour éviter que l’infection n’évolue et que les voies respiratoires ne s’infectent. S’il a juste un petit rhume et que son nez commence à couler, rincez-le lui avec du sérum physiologique et utilisez un mouche-bébé pour lui dégager les narines.

Sonia Matoussi


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here