Cet argent (qui peut varier entre 600 à 1500 dt par trimestre) ne paye qu’une chose réelle: le confort et la sécurité des enfants. En effet, selon les témoignages de la plupart des parents, les professeurs manquent de pédagogie, les classes sont encombrées, et le contenu des cours est le même.

Conclusion: que ce soit dans l’étatique ou dans le privé, il est nécessaire de remédier à une chose : les maîtres et maîtresses ne doivent plus se diriger vers la filière de l’enseignement pour bénéficier des vacances de l’année, mais pour l’amour de leur travail, et avec les qualification nécessaires dans le domaine de la pédagogie pour faire aimer l’école à nos enfants, les rendre créatifs, ambitieux, et obtenir des diplômes ayant une réelle valeur ajoutée.

Cet article est un clin d’œil au Ministère de l’Education Nationale pour réviser leurs critères de sélection, enseigner la pédagogie avec plus de ferveur et de passion afin d’amener les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences à même de les rendre aptes à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.

Meryem Ben Nasr

1
2
3
PARTAGER


2 Commentaires

  1. En lisant l’intitulé de l’article, j’ai cru trouver un contenu plus riche franchement. Tirer des résultats à partir d’une seule école n’est pas du tout représentatif. D’ailleurs, d’après ma visite à l’une des écoles privées et après un questionnement aux parents j’ai trouvé que ces derniers payent cet argent surtout pour que leurs enfants retiennent les bases de la langue française et anglaise dès leur jeune âge, parce que comme on a pu constater tous; le niveau des étudiants est en dégradation continu. Résultat: une nette différence entre les élèves de l’étatique et du privé. Donc pour répondre à cette question, il faudra faire un questionnaire sur un grand échantillon des parents pour tirer des résultats généralisables.

    • L’article ne parle pas du pourquoi ils mettent leurs enfants dans le privé uniquement mais du résultat de cette décision. Il est clair que l’enseignement du français est la seule plue value du privé, comme il a été mentionner. Par ailleurs, ce n’est pas un sondage avec un échantillon et des stats mais un article généraliste dans le seul but de faire prendre conscience aux professeurs et à l’éducation nationale sur le manque de pédagogie et de passion de nos maîtres et maîtresses qu’ils soient dans le public ou dans le privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here