famille_ecoles-privees-et-ecoles-publiquesLe système éducatif tunisien était connu dans les années 80 et 90 pour son niveau élevé et ses professeurs stricts, pédagogues et qualifiés. Puis, au fil du temps, nous avons malheureusement constaté des taux de réussite élevés avec un niveau dégradant. Les conséquences ont été catastrophiques pour le pays : accroissement du taux de chômage, des filières sans aucun débouché, et des jeunes maîtrisards se retrouvant à travailler dans des callcenters pour arrondir leur fins de mois et tenter de se faire une place dans la société. Dans ce contexte et aux vues de cette dégradation du niveau scolaire, les jeunes parents inscrivent leurs enfants dans les écoles privées s’ils en ont les moyens, ou tentent tant bien que mal de leur faire suivre dès la 1ère année de base des cours particuliers de soutien scolaire.

Les écoles privées sont-elles réellement meilleures que les écoles publiques ? Avant de tenter de faire les comparaisons, il est primordiale de préciser que quand on parle d’école privée, on entend par là les écoles tunisiennes agréées par l’Etat et non pas les établissements étrangers, telle que l’école Paul Verlaine de La Marsa qui est une institution française.

suite page 2

1
2
3
PARTAGER


2 Commentaires

  1. En lisant l’intitulé de l’article, j’ai cru trouver un contenu plus riche franchement. Tirer des résultats à partir d’une seule école n’est pas du tout représentatif. D’ailleurs, d’après ma visite à l’une des écoles privées et après un questionnement aux parents j’ai trouvé que ces derniers payent cet argent surtout pour que leurs enfants retiennent les bases de la langue française et anglaise dès leur jeune âge, parce que comme on a pu constater tous; le niveau des étudiants est en dégradation continu. Résultat: une nette différence entre les élèves de l’étatique et du privé. Donc pour répondre à cette question, il faudra faire un questionnaire sur un grand échantillon des parents pour tirer des résultats généralisables.

    • L’article ne parle pas du pourquoi ils mettent leurs enfants dans le privé uniquement mais du résultat de cette décision. Il est clair que l’enseignement du français est la seule plue value du privé, comme il a été mentionner. Par ailleurs, ce n’est pas un sondage avec un échantillon et des stats mais un article généraliste dans le seul but de faire prendre conscience aux professeurs et à l’éducation nationale sur le manque de pédagogie et de passion de nos maîtres et maîtresses qu’ils soient dans le public ou dans le privé.

Répondre à souzi Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here