Le sujet est douloureux. Ce coup de canif au contrat est une blessure dont a du mal à se remettre. Pourtant, les femmes en parlent sans tabou. C’est presque une “normalité”, quelque chose à laquelle on s’attend. Et si pour certaines, c’est un crime impardonnable, d’autres apprennent à vivre “avec”. Baya a récolté avis et témoignages autour de ce sujet brûlant.

Hana, 32 ans: “Mon Mari est plein de qualités, j’adore vivre avec lui et je ferai n’importe quoi pour préserver notre couple..Mais si un jour il décide de me tromper, je le quitterai sans aucune hésitation…La tromperie tue l’amour et transforme la vie conjugale en un calvaire..S’il me trompe, que restera-t-il de nous, de moi en tant que femme?”

Besma, 35 ans: “C’est peut-être un peu idéaliste de dire ça, voire utopique mais je suis sûre que mon homme est fidèle. C’est une certitude. Je suis avec mon mari depuis bientôt 7 ans, on s’entend merveilleusement bien, la communication est notre maitre mot. Nous sommes des parents, des amants, des amoureux mais aussi de très bons amis…Et s’il devait y avoir le moindre problème, je m’en rendrais compte tout de suite”.

Inès, 28 ans: “Je suis mariée depuis 5 ans, j’ai l’impression de connaître mon mari comme ma poche et pourtant je suis incapable d’affirmer avec certitude qu’il ne m’a jamais trompée. Qui sait?”

Malek, 29 ans: «On doit toujours garder les yeux ouverts, ne pas lui laisser l’occasion de s’installer dans une vie extraconjugale. Je surveille son téléphone, ses mails et même ses relevés bancaires. Ce n’est pas joli, joli mais cela ma permet de connaître la température et de détecter le moindre changement. Il le sait et il s’en amuse. Il dit que les aventures ne l’intéressent pas mais que si c’était le cas, toute ma surveillance n’y changerait rien. Rassurant, non?»

Selma, 42 ans: «Oui, il m’a déjà trompée, et avec la même femme, quelqu’un qu’il a connu avant moi. Leur histoire n’est toujours pas finie malgré nos 14 ans de mariage … Elle m’a appelé le jour de la Saint-Valentin pour me dire que nous avions quelque chose en commun et que je devais le savoir… Mis au pied du mur, il me l’a avoué. Et pourtant je suis toujours avec lui. Je souffre à l’intérieur, je sais que d’autres femmes l’auraient quitté…Mais je n’y arrive pas, je sens que notre couple peut continuer. Je me raconte peut-être des histoires. Je sais juste que je ne peux pas et ne veux pas vivre sans lui».

Décidément, le sujet très épineux. L’amour n’exclut pas la tromperie. Les années de vie commune, ou les enfants, non plus. Beaucoup surveillent littéralement leurs chéris, d’autres pensent que ce n’est même pas la peine, s’il compte le faire…il le fera de toutes les façons…. Et vous, qu’en pensez vous?

La rédaction


2 Commentaires

  1. Personnellement, je pouvais tout tolérer à mon mari, ses excès de colère, son égoïsme, …Mais, le jour ou j’ai eu la certitude qu’il me trompait j’ai quitté la maison pour la première et dernière fois sans regret ni hésitation. La plus grande humiliation et trahison, que ce soit pour l’épouse ou l’époux, est l’infidélité. En ce qui me concerne, cela représente l’erreur fatale impardonnable.

  2. S’il y a quelque chose par dessus tous n’essaye pas de la retenir. Si elle te reviens c’est qu”elle est à toi si elle ne te reviens pas c’est que dès le départ elle n’était pas à toi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here