Quand l’Etat fait défaut, la société civile prend le relais. C’est un  peu l’idée qui vient à l’esprit quand on voit le travail accompli par l’Association Tunisienne de Soutien à la Famille – Yessrine- dans le quartier de Bab Jdid à Tunis. Une association qui a vu le jour en 2007, de manière familiale au début, avant de s’agrandir d’amis en amis et de connaissances en connaissances.

Nous sommes un refuge“, explique Rafida Ben Rejeb, une bénévole très active de l’association. Et son fils d’ajouter : “Les enfants viennent chercher ici la chaleur qu’ils ne trouvent pas forcément dans leur foyer.” D’ailleurs en voici deux, Salim et Sofiene, venus s’informer de la date de reprise des cours de soutien. Des enfants en avance pour faire leurs devoirs, c’est une chose que l’on voit rarement.

L’association a commencé avec but social en distribuant des aides lors de la rentrée scolaire ou des fêtes religieuses aux familles nécessiteuses. “Et puis petit à petit, on a développé nos objectifs. L’aide temporaire ne suffit pas, nous avons donc ciblé les enfants en difficultés scolaires pour faire un travail sur le long terme”, raconte Mme Kammoun, la présidente de Yessrine.

Aujourd’hui Yessrine aide plus de 25 familles quotidiennement via les cours de soutien aux enfants et plus de 200 familles de manière générale via l’aide vestimentaire, alimentaire, pécuniaire ou à travers l’organisation d’événements. “Il y a aussi un aspect animation pour l’épanouissement de l’enfant via des activités culturelles ou encore un suivi psychologique pour ceux qui veulent discuter de leurs problèmes.”

Le besoin le plus important de l’association est de trouver des locaux. “Une particulière nous a offert une petite maison, dans laquelle nous avons mis en place deux salles de cours et une bibliothèque. Mais nous avons besoin de place pour l’administratif pour ne plus avoir à payer de loyer et donner cet argent aux familles par exemple.” Avis aux bonnes âmes !

Pour plus d’informations : http://www.atsf-yessrine.com/

Sana Sbouai


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here