De nos jours, les femmes envisagent d’enfanter tardivement, vers 30 ans, alors qu’au cours des années quatre vingt elles y pensaient vers leur 25 ans. De ce fait, les femmes veulent un bébé dès qu’elles l’ont décidé, alors que la nature ne satisfait malheureusement pas toujours les souhaits instantanés. La grossesse se prépare autant sur le plan physique que mental. Et comme une nouvelle année qui commence donne envie de prendre de bonnes résolutions, nous avons cherché pour vous quelques conseils.

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent compromettre la grossesse, comme le stress, le surmenage, le tabac, le surpoids, le mauvais équilibre alimentaire… Tous ces facteurs peuvent retarder la grossesse et faire échouer les tentatives  d’être enceinte, ou pire, créer des malformations du fœtus.

Voilà comment essayer de mettre toutes les chances de votre côté pour avoir au plus vite un beau petit bébé :

-Chasser le stress de votre vie : les femmes étant plus sensibles au stress que les hommes, cela peut influer leur fertilité, car le lot des hormones de stress nommées cortisol, adrénaline et noradrénaline, peuvent empêcher la conception. Le mieux est d’évacuer le stress par le sport ou le fait de se mettre au soleil car il stimule la mélatonine et favorise la détente des nerfs. Il faut aussi penser à sortir et à éviter de s’énerver !

-Arrêter la cigarette : il vaut mieux l’arrêter dès qu’on envisage d’avoir un bébé et non lorsqu’on apprend qu’on est enceinte, car il faut désintoxiquer l’organisme, saturé par les métaux lourds (le godron et la nicotine), vu que ces polluants diminuent la fertilité. L’arrêt de la cigarette vous permet aussi de diminuer les risques de malformations du foetus et d’éviter la fausse couche, mais aussi de préparer le sevrage pour l’après grossesse.

-Consommer des produits riches en calcium : il est conseillé de consommer des produits laitiers, quatre par jour, pour protéger les enfants de la sclérose en plaques et pour avoir une meilleure densité osseuse.

-Manger des fruits et des légumes : il faut manger cinq fruits et légumes par jour, car selon une étude japonaise, ils contiennent des pigments protecteurs contre l’asthme du nourrisson.

-Prendre un complément de vitamine B9 : pour celles qui ne mangent pas assez de fruits et de légumes, un complément de vitamine B9 serait conseillé, pour éviter une déficience en folates, responsable de la malformation grave du tube neural chez l’enfant. Alors c’est avant la grossesse qu’il faut agir contre cette malformation handicapante et faire une cure de cette vitamine avant la conception et en cours de la grossesse.

– Stabiliser votre poids : les femmes en surpoids ont des risques plus augmentés d’être atteintes d’un diabète ou d’hypertension au cours de la grossesse, mais aussi de subir une césarienne.

Sonia Matoussi


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here