Les talons : aiguilles, compensés, en hiver ou en été. On ne s’en passe pas, pourtant on ferait mieux de vivre sans ! Explications par Marwa Soussi, jeune kinésithérapeute qui, elle aussi, n’arrive pas à vivre complétement sans prendre de la hauteur !

Et il faut commencer par le bas du corps. Logique ! C’est bien aux pieds que l’on enfile les talons et c’est là que la chaîne se met en marche : “porter des talons met le pied dans une position inconfortable. Il est en hyperflexion toute la journée et les orteils sont comprimés. Le tout est très mauvais pour les pieds.” D’où les douleurs que l’on ressent aux pieds à force d’être “en pente” toute la journée !

Au niveau des genoux c’est aussi très mauvais car ils sont en flexion. Du coup, le bassin bascule pour rééquilibrer ce qui provoque une hyperlondose au niveau du dos : un creux trop accentué. Les épaules, elles, vont de ce fait se recourber. Et on passe la journée à pencher en avant.

Une position qui n’est pas physiologique du tout, la colonne vertébrale étant faite pour être droite. “Toute la morpho-statique est déformée du fait du port de talons trop hauts.

A long terme, on se retrouve avec de l’arthrose du genoux dû à cette hyper-flexion constante. On a aussi systématiquement mal au dos.” Et pourtant nombreuses sont les filles qui vous assurent que pour elles tout va bien. Effectivement : le corps a une faculté d’adaptation énorme. Mais quoi qu’il en soit, au délà de 4 cm c’est mauvais pour le corps.

Et à plat ce n’est pas beaucoup mieux ! Les ballerines ne nous sauvent pas la vie non plus. “L’idéal c’est 2 cm de talon. Il suffit alors de glisser une petite semelle dans les chaussures pour tricher“, conseille Marwa. En fait, il suffit d’alterner talons hauts et chaussures normales et de ne pas porter des talons quotidiennement pour éviter trop de conséquences fâcheuses.

La mode n’est décidément pas indulgente avec les femmes. Et l’adage qui dit qu’il faut souffrir pour être belle doit avoir des limites !

S.S.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here