Que dit la loi ? En Tunisie, la loi n’est pas restrictive en matière de PMA, dès lors qu’on obtient l’autorisation, on peut tout faire à condition de respecter certaines règles :

-les dons de gamètes et d’embryons sont interdits,

-le don d’ovocytes ou de sperme pour autrui est interdit,

-le clonage qu’il soit thérapeutique ou reproductif  est interdit,

-le couple demandeur de PMA doit être marié,

-la congélation est uniquement réalisée dans l’optique d’un don d’ovocyte en surnuméraire pour une patiente en phase de FIV ou MIV.

Nous pouvons nous enorgueillir de ce cadre juridique unique dans le monde arabe. Chaque innovation technique fait l’objet de consultation d’experts étrangers, de grands chercheurs turcs… les avancées techniques sont tolérées… chaque équipe et chacun d’entre nous réfléchit selon son éthique…au CAMPA nous nous posons une seule question : « est-ce que telle nouvelle technologie est bénéfique ou pas pour la pathologie que nous traitons ? »

Cependant, il y a une prise de conscience de plus en plus aiguë de la nécessité de prévention de l’infertilité tant pour les hommes que pour les femmes dans certains cas : un jeune homme par exemple atteint d’un cancer des testicules pourrait voir acceptée la demande de congélation de ses spermatozoïdes dans la banque de sperme, afin que s’il guérit, il puisse disposer de son propre sperme stocké ; de même, il est possible qu’une femme atteinte de cancer ou d’une maladie stérilisante puisse se faire prélever un petit bout d’ovaire ou un ovocyte afin de les congeler, pour qu’une fois guérie, elle puisse procréer.

Notre équipe pourrait même tout à fait imaginer que des hommes ou des femmes en bonne santé viennent demander la congélation d’ovocyte ou de sperme juste par souci de prévention.

En revanche, la réimplantation post mortem est interdite, il faudrait avoir l’accord des hommes donneurs avant leur décès.

Au CAMPA, (Centre d’Assistance Médicale à la Procréation Alyssa) nous n’avons pas fixé de limite d’âge civique mais plutôt d’âge biologique : si une femme a quarante ans mais que son FSH (taux d’hormones) est acceptable, nous la prendrons en charge mais la CNAM, en revanche, non. Toutes les catégories socio-professionnelles sont touchées par les problèmes de stérilité. Il y a trop d’échecs, la CNAM prend en charge les traitements sur des critères très restreints : une seule PMA. Malheureusement, le coût de ces traitements, autour de 4000 dt environ, est encore très onéreux… nous savons donc qu’il existe un taux important de stérilité économique, peu de couples ont les moyens financiers suffisants.

Charlotte Carli


3 Commentaires

  1. Personnellement sa me fait rire, avoir 4 femme sa ne dérange personne mais faire dons de ses Ovocyte pour permettre a des femme de donner la vie là sa dérange c’est vraiment du grand n’importe quoi et tellement triste, vous n’êtes pas humain c’est pas possible !!!!!!!

  2. Bonjour à tous et à toutes,

    Je m’appelle chams, j’ai 25 ans et Tunis.
    Je suis beau, cultivé (universitaire ) et en bonne santé
    1m85 pour 67 kg , peau blanche, cheveux mi-longs noir
    Yeux noir

    Sachant la difficulté qu’éprouvent certaines personnes à concrétiser leur rêve, je propose un don de sperme payant.

    Je ne souhaite pas de co-parentalité et ne souhaite pas être engagé dans le futur de l’enfant.

    Je peux me déplacer sur toute la Tunisie ou bien l’étranger.

    Je fournis bien entendu un test HIV/MST de moins d’un mois. Je demande le même document en cas d’insémination naturelle.

    Annonce sérieuse. Pas sérieux s’abstenir, merci.

    Merci de me contacter par email : chams.2014outlook.fr
    Bon courage,

    Chams.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here