Le cancer du sein toucherait une femme sur neuf dans le monde. Diagnostiqué à temps il peut être très bien soigné. La sage femme Hajer Tlili nous explique comme tenter de le dépister.

Se regarder nue dans un miroir, une idée tabou en Tunisie. Mais une idée qui peut nous sauver la vie. « C’est la première étape du processus de palpation mammaire, explique Hajer Tlili, sage-femme au Planning Familial du Bardo, la femme doit se mettre torse nu devant un miroir et observer ses seins. Est-ce qu’ils sont pareils ? Est-ce que la peau est régulière ou est-ce qu’il y a des tâches qui sont apparues ? Est-ce que les mamelons sont normaux ? La femme doit se regarder de face et de profil. Puis elle doit se pencher légèrement en avant en soulevant les bras pour vérifier au niveau des aisselles s’il n’y pas de ganglion. »

Deuxième étape, on pose la main droite sur la tête et avec la main gauche on palpe le sein droit et vice-versa. « La palpation doit se faire de façon régulière en mouvement de rotation pour faire le tour du sein. La main doit être plate pour bien sentir. » Et si la méthode de rotation ne convient pas aux femmes, elles peuvent appliquer le principe de quart. « Il suffit de découper son sein en quatre mentalement et de vérifier par quart pour ne pas oublier un endroit. »

Si vous avez une forte poitrine, il est difficile de faire une palpation debout, car la main a du mal à sentir à travers la masse graisseuse. Il faut alors s’allonger en mettant un coussin sous le haut de votre dos pour que les seins s’aplatissent. « Ce qu’il faut chercher c’est une petite boule, comme un petit pois par exemple. » Et pour donner aux femmes une idée plus précise de la réalité, le Planning Familial utilise un buste en silicone offert par les Japonais.

Au Planning Familial, toute patiente bénéficie d’un frottis et de l’apprentissage de l’auto-palpation. «Nous recommandons aux patientes de le faire chaque mois après les règles, car pendant la période menstruelle, les seins sont gonflés donc on sent moins s’il y a un problème. Il suffit de prendre 10 à 15 minutes, environ», explique Md Tlili. Elle conseille d’ailleurs aux patientes d’apprendre ce geste simple et de l’expliquer aux femmes autour d’elles : filles, cousines, voisines, amies. L’éducation reste, aujourd’hui encore, le meilleur moyen de lutter contre le cancer. « Aujourd’hui en Tunisie les femmes sont dépistées trop tard, la tumeur fait déjà 4 cm environ. Si elles étaient prises en charge à 2 cm seulement les soins seraient plus simples et le diagnostic vital ne serait pas mis en danger. » Alors passez le mot et allez faire un tour dans un Planning familial.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here