Supprimer le gras et le sucre de son alimentation ne suffit pas pour perdre du poids. Le sel et l’eau en abondance sont tout aussi néfastes. Explications du Docteur Jaber Denguir, nutritionniste.

Les femmes tunisiennes se sont débarrassées du sucre, nutriment considéré comme trop riche. Du coup elles se sont rabattues sur le sel, persuadées qu’il n’aurait pas les mêmes conséquences. Finalement le résultat est le même. En plus de provoquer des problémes circulatoires et des varices, le sel nous fait manger encore plus. Les industriels de l’agroalimentaires l’ont d’ailleurs bien compris et n’hésite pas à en rajouter dans les plats tout prêts, dans les sandwichs et dans tout ces aliments que nous mangeons à l’extérieur.

Autre effet négatif : le sel donne soif et génère de la rétention  d’eau. Et voilà comment on se retrouve avec de la peau d’orange. Et comme la publicité chante les vertus de la consommation d’eau pour aider à l’élimination de toxiques les femmes se sont mises à boire sans avoir soif, à engloutir des litres d’eau tous les jours pour mieux éliminer. Certaines femmes en surpoids ne totalisent que 10 à 12 kilos de graisse mais on autant de “kilo” d’eau dans le corps ! Or perdre l’eau est très difficile.

Il faut donc savoir réguler notre apport quotidien en sel, qui ne doit pas dépasser 4 grammes par jour alors que les femmes tunisiennes en consomment entre 20 et 30 gr.

Le même principe doit être appliqué pour l’eau. Nul besoin de se balader avec sa bouteille en permanence. Il suffit de boire quand on a soif.

Mariem Soualhi


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here