Mounira S. nous raconte son vécu:

« J’aimais mon mari,  je l’avais choisi, je voulais qu’il soit l’homme auprès duquel je finirais mes jours, le père de mes enfants. Nous formions un couple harmonieux, nous nous aimions et  nous avons commencé à  nous découvrir physiquement. J’ai eu une éducation assez stricte, dans une famille musulmane pratiquante mais cela n’a pas empêché ma soif de découverte et d’aventure dans le monde du désir et de la passion. J’ai voulu tout essayer avant le mariage  sans toutefois franchir le grand pas, c’est à dire que j’étais toujours vierge la nuit de mes noces. Nos relations physiques bien que superficielles étaient épanouissantes et j’étais impatiente d’être totalement “sienne”, pour le meilleur et pour le pire».

«Comme dans toutes les familles tunisiennes, les préparatifs du mariage ont été hyper stressants, à tel point qu’il m’est même arrivé d’avoir envie de tout arrêter, car je ne pouvais plus supporter cette tension. Après la cérémonie, je me suis sentie vidée de toute énergie, je n’ avais plus envie de rien. D’ailleurs, je me suis endormie immédiatement…pendant ma nuit de noce…”.

Cela n’a pas été en s’arrangeant. Au cours des jours qui ont suivi, mon mari et moi n’avons eu aucune relation sexuelle. La raison? Mon mari ne pouvait pas me pénétrer. En allant voir mon médecin, j’ai découvert que je souffrais de vaginisme et qu’à cause d’une action réflexe, involontaire et incontrôlable, bien que désirant mon mari, je ne pouvais pas l’accueillir en moi. Il m’a fallu plus d’une année pour arriver à mettre un terme à mon calvaire. Au départ, j’ai consulté un sexologue, en pensant que mon problème avait une cause physique, mais un psychothérapeute a décelé que les causes étaient de nature psychique et que c’était le stress et l’incroyable pression familiale qui avaient précédé mon mariage qui était en fait à l’origine de tout…»

suite page2


7 Commentaires

  1. vous vous voulez dire que toute femme qui vit normalement avec son mari et qui est heureuse avec lui est une putte ou sauf celle qui fait des relations sexuelles hors mariage peut vivre normalement !!! vraiment vous essayez par tous les moyens de virer nos jeunes vers les mauvais comportement. cette aventurière n’a pas pu se laisser faire de peur de se trouver déjà femme (pas vierge) puisqu’elle a des relations avant mariage!! ça ne demande pas de medecin c’est très clair elle aurait dû comprendre parce qu’elle sait ce qu’elle a fait.

  2. Mme lolla c du n’importe quoi ce que vous dite!!!!!, moi j’ai vécu le mm calvaire et je sais de quoi elle parle. il y a des milliers de femmes qui souffrent de cette situation et non pas la possibilité d’être aider par des specialistes.

  3. Bonjour,

    je vis le même problème depuis plus de deux ans, alors que je suis mariée depuis 36 ans avec le même homme.
    Ce problème a surgi tout juste après l’intervention chirurgicale que j’ai eu 2010.
    c’est à dire l’ablation de l’utérus.
    Donc, l’intervention de Mme Lolla est nulle, il faut bien relire l’article et le comprendre avnat de faire des commentaires.

  4. Bonjour,
    Excellent article, ce qu’il faut savoir que certaines femmes, n’osent pas en parler surtout avec leurs maris, et ça risque de ruiner toute une relation. Personnellement en tant qu’homme je ne connaissait absolument pas cette maladie, et je suppose que plusieurs d’autres ne le savent pas, et bcp risquent peut être de mal agir et mal comprendre ceci..
    Quant à Lolla, je crois qu’elle n’a lu que le 1er paragraphe …. et n’a rien saisi de l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here