Toute femme enceinte est en général heureuse de porter son bébé et attend avec impatience de le serrer dans ses bras. Mais au fond d’elles même, à quelques semaines du terme, elles commencent à angoisser sur le bon déroulement du jour J! Les idées noires se bousculent…Vais-je réussir à mettre mon bébé au monde sans complication ? Suis-je assez robuste pour franchir ce cap sans problème ?

En réalité, ces questions et ces angoisses sont tout à fait naturelles et légitimes et une simple radio peut calmer pas mal d’angoisses: la radio du bassin. Cette radio permettra de voir si votre bassin est assez large pour faire passer bébé, ce qui, si ce n’est pas le cas, vous évitera un travail inutile de plusieurs heures. Vous saurez à l’avance qu’il faut une césarienne donc pas de souffrance inutile.

Sonia: “Pour mon premier bébé, le travail a débuté à 4 heures du matin. A 22 heures, je n’avais toujours pas accouché. Les contractions étaient insoutenables mais le col ne s’ouvrait pas. La tête du bébé ne descendait toujours pas. Le gynécologue voulait absolument me faire accoucher par voie basse. Il ne s’est rendu que quand j’ai perdu les eaux et m’a fait une césarienne. Dix-huit heures de souffrance…pour rien… parce que lors de ma deuxième grossesse, j’ai appris que mon bassin était trop étroit et qu’il n’y avait aucune chance que mon bébé passe par les voies naturelles. (Entre temps, j’avais changé de gynéco!)”

L’anatomie de la maman joue donc un rôle majeur dans le déroulement de l’accouchement et les gynécologues avisés devraient en tenir compte afin d’éviter des souffrances inutiles ou une opération à la hâte.

Meryem


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here