C’est  l’histoire d’un jeune homme qui s’est découvert par hasard ! Finalement comme beaucoup de découvertes qui sont le fruit du hasard et des coïncidences. Etudiant en première année  dans une école de mode à Tunis, Ahmed Ben Khalil avait tendance à passer plus de temps à colorer  le visages de ses croquis, que de  s’occuper de la création de leurs tenues ! Ses professeurs lui ont fait même remarquer que le style vestimentaire qu’il proposait était « trop simple et qu’il devait être plus concentré dans son travail de création que sur autre chose ».

«Pour moi, ma seule passion était la mode, du moins c’est ce que je pensais à cette époque. Jusqu’au jour où une de mes camarades m’a amené de force à un cours de maquillage. Un cours qu’elle a payé ! »

Lui qui était contre l’idée d’être un maquilleur, s’est retrouvé pendant une heure et demi scotché  « je planais avec les couleurs, avec leur textures, leurs odeurs… j’ai été surtout surpris par leur forces et leurs effets !  Je me voyais déjà de dans, entrain de donner une autre vie, dans une autre dimension.  Le fait de modifier ou maquiller un visage, donne un changement qui peut toucher l’âme de la personne maquillée, lui donner un échappatoire, ou même l’affirmer ! » Suite à cette première expérience Ahmed ben Khalil s’est inscrit dans des cours du soir. Il a essayé de suivre les deux vocations en même temps, celle de créateur de vêtements et de maquilleur, jusqu’au jour où il s’est rendu compte que la Haute couture ne fait plus partie de ses priorités. Voyant sa dynamique, sa volonté et la vitesse à laquelle il apprenait, son professeur lui propose de l’accompagner en France et d’affiner son talent lors d’une formation de 8 mois au sein de l’école “Maque up” de  Paris. La proposition était alléchante pour Ahmed, lui qui voulait avoir une empreinte nouvelle et originale vis-à-vis des professionnels tunisien(ne)s.

« Après Paris, je suis parti pour Liban, j’ai travaillé plus d’un an chez le prestigieux centre de beauté « Pace-e Luce ». Je suis rentré à cause de la guerre qui a éclaté avec Israël ».  À son retour en Tunisie, il a était recruté pour travailler avec le défunt Sofienne Chaari dans son émission « Star Sraa », ensuite il a été recruté pour maquiller les acteurs du téléfilm tunisien « Maktoub 2 ». « C’était une de mes plus belles expériences de ma vie. J’ai rencontré des gens  sympas, j’ai noué des liens d’amitié avec certaines personnes du tournage. » Il a ensuite travaillé pour d’autres émissions, comme l’émission « Ahna Haka », ou encore « Andi Mankolik », « El HaK Maak »… Il participe souvent à des évènements comme maquilleur de défilés.

Après la Révolution et les problèmes que Cactus production a rencontré, Ahmed Ben Khalil a du quitter cette société pour travailler avec une autre société de production et dans d’autres émissions comme « Mamnou3 3arjél » qui passe sur Nessma TV.  Si vous voulez bénéficier de ses mains de maître allez faire un tour chez M.A.C sur l’avenue. Vous ne serez pas déçu !

M.S


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here