Le peeling, un concept qu’on retrouve dans toutes les brochures des salons de beauté, chez le dermatologue et chez les pros de la médecine esthétique. Il consiste, en gros, à lisser les rides et ridules en éliminant la couche superficielle de la peau. Par conséquent, il traite les cellules les plus endommagées de l’épiderme afin de rendre la peau plus lisse en stimulant la synthèse du collagène et des fibres élastiques. Le peeling existe depuis la nuit des temps. Cléopatre l’utilisait avec une préparation à base de fruits, pour donner un coup d’éclat à la peau ! Tout ce qui a changé c’est le nom. Aujourd’hui grâce aux développements technologiques  il existe différents types de peeling. Ils  permettent de traiter les taches pigmentaires, les ridules, les petites cicatrices d’acné et le relâchement cutané. La différence se fait au niveau de la profondeur de la zone de peau à traiter, de la concentration des produits, du type de substance utilisée, du temps d’action et du nombre de couches appliquées. Explications :

  1. Le peeling superficiel : il agit au niveau de l’épiderme et de la couche externe du derme. Il permet de traiter l’acné, les peaux grasses, certaines taches brunes et les ridules. Le peeling superficiel se fait au moyen d’acide glycolique. Il provoque parfois une brûlure modérée et des picotements. La rougeur de la peau reste minime. Le peeling superficiel est à base d’acides de fruit et donne des résultats immédiats : un teint lumineux, plus clair, plus homogène avec disparition progressive des taches superficielles. Il est sans risque et peut être fait à n’importe quel moment de la journée car il est rapide et ne provoque aucune suite gênante. Il doit être renouvelé en moyenne 6 fois à 10 jours d’intervalle pour un résultat optimal sur l’éclat du teint
  2. Le peeling moyen : il agit au niveau des couches plus profondes, jusqu’au derme moyen. Il est réalisé à une concentration suffisante pour atteindre la profondeur désirée dans le derme et obtenir les résultats recherchés : atténuation des cicatrices d’acné, traitement des visages très tachés, tonification des peaux relâchées. Ce peeling nécessite une préparation préalable de la peau riche en vitamine C. Son application entraine une sensation de brulure intense pendant quelques minutes qui disparait ensuite définitivement. Une séance est généralement suffisante mais cependant, le peeling moyen peut être renouvelé plusieurs mois après afin d’en accentuer l’effet ou le prolonger.
  3. Le peeling profond : il agit jusqu’à la couche profonde du derme. Il est pratiqué par un chirurgien esthétique et nécessite une anesthésie. Utilisé comme traitement des visages très ridés particulièrement vieillis par le soleil ou la cigarette. Il provoque un renouvellement total de l’épiderme et une régénérescence du derme. Il faut préciser que  les suites du peeling profond sont lourdes. La peau reste très rouge pendant 1 an et une protection solaire totale quotidienne s’imposera ensuite. Un peeling profond ne sera réalisé qu’une seule fois.

Mariem Soualhi


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here