La pratique de la sieste, longtemps critiquée et souvent considérée comme l’apanage des fainéants, a démontré qu’elle regorgeait de vertus. En effet, jusque vers l’âge de 4ans, elle semble être un besoin physiologique difficile à différencier du sommeil nocturne. Chez l’adulte, elle est une période de sommeil naturelle et bénéfique à plusieurs niveaux.

Les types de sieste :

  • La sieste « flash » : Elle est de moins de 5 minutes, idéale au bureau, dans une salle d’attente ou dans les transports en commun…pour faire le vide dans sa tête et chasser le stress.
  • La sieste courte : Il s’agit d’un sommeil léger qui dure entre un quart d’heure et une demi-heure. Elle est relaxante et permet de retrouver son énergie.
  • La sieste longue : D’après une étude, une sieste de plus de 30 min ne serait pas bénéfique pour la santé. Elle pourrait dérégler le cycle de sommeil pour laisser le dormeur « vaseux » vu qu’il se réveille en plein milieu de la phase du sommeil profond.

Les vertus de la sieste :

  • Elle permet au cerveau de se recharger afin de redémarrer ensuite de plus belle. En effet, les zones cérébrales chargées de la concentration et de la vigilance se régénèrent durant le sommeil grâce au glucose transporté le système circulatoire sanguin. D’ailleurs, des études ont démontré que la vigilance est améliorée de 54% chez les personnes ayant fait une sieste.
  • Selon les résultats d’une étude faite par la Nasa, les personnes qui font la sieste ont des performances de mémorisation intellectuelle améliorées de 34%.
  • Une sieste après le déjeuner, permet à l’organisme de se concentrer que sur le fonctionnement du système digestif. En effet, pour bien digérer, l’organisme a besoin de repos.

Suite page 2


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here