Après le lissage africain, qui est le premier lissage utilisé par la femme tunisienne et les professionnels, nous retrouvons aujourd’hui de plus en plus un second type de lissage qui est le lissage brésilien. Entre le premier et le second, il n’existe aucun lien. Le premier, le lissage africain en l’occurrence, est un procédé à base d’une crème à constitution chimique reconnue sous la nomination du défrisage permanent. Une technique qui a pour but de donner un aspect plus souple ou de lisser complètement des cheveux frisés, crépus ou boulés.

Cette technique s’appuie sur des actifs qui provoquent une altération définitive de la structure du cheveu. La plupart des défrisages présents sur le marché tunisien utilisent des produits à base de soude qui vont modifier la structure moléculaire du cheveu.

Le défrisage est pausé sur les cheveux sec et non propre: une crème de 85 ou 120g avec une lotion de fixation. Son prix varie entre 5 et 35 dt.

Le lissage brésilien, lui, est un procédé à base d’un produit naturel, la kératine, rien à avoir avec le lissage africain, même pas la pause. Cette dernière prend plus de 2 heures voire 3 heures contrairement au lissage africain dont la pause ne doit pas dépasser les 45 minutes.

suite page2


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here