Quelque chose comme un souffle. De la légèreté, de la transparence et du vide. La grâce tourne autour de ça finalement. Cette façon d’exister sans sauter aux yeux des gens. C’est l’idée qui traverse l’esprit quand on regarde les créations de Michela Margherita Sarti.

Artiste-peintre, galeriste et surtout touche à tout. “Il y a 6 mois, j’enroulais un fil de fer, et du coup j’ai pensé à  faire des bagues.” La voici donc en train d’habiller les mains, les poigntes, les cous et les oreilles des femmes de manière inattendue. “Je travaille avec l’espace, le vide et la transparence. Et comme je suis folle des cristaux, j’en utilise beaucoup.” Du fil de pêche pour des colliers-porte-lunettes, “parce que je ne trouve jamais les miennes et que comme ça je les ai à porter de mains“, du fil élastique transparent pour les bracelets… finalement beaucoup de récup et d’inventivité.

J’aime les choses pratiques et légères, les matériaux pauvres que j’enrichis. En fait, depuis que je suis petite j’aime le travail manuel. Au début, je faisais des choses pour moi, et finalement comme ça m’amuse, je me suis dit que j’allais passer ma bonne humeur aux gens.

Pour trouver ses créations, il suffit d’aller faire un tour dans sa galerie Efesto à La Marsa. Profitez-en pour jeter un oeil aux oeuvres exposées.

Efesto salon des artistes La Marsa 24130591

www.facebook.com/pages/EFESTO-Salon-des-Artistes/121757341191936

Sana Sbouai


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here