Conseils

Malheureusement les femmes sont plus vulnérables que les hommes face au SIDA. “D’abord du fait biologique, leur organes sexuelle ayant une plus grande surface que celui des hommes. Ensuite elles sont plus vulnérables car elles ont moins de pouvoir de négociation de leur vie sexuelle. C’est l’homme qui décide de mettre ou non le préservatif.” Quoi qu’il en soit les principes sont les même pour les deux sexes.

Prévention : Le premier point est d’essayer d’éviter la contamination. C’est très simple : il ne faut pas utiliser des aiguilles et des seringues qui ont déjà servi. Pour les usagers de drogues par voie intraveineuse il y a d’ailleurs des programmes gratuits d’échange de seringues. Et pour les rapports sexuels il suffit de se protéger. Le préservatif est un moyen simple, peu cher et efficace, quand il est bien utilisé, dans la lutte de transmission des MST et du SIDA.

Dépistage :Ensuite dés que l’on a un doute on doit aller faire un dépistage.” Il existe des centres anonymes et gratuits pour faire ce dépistage en Tunisie. Pas de problème donc pour ceux qui se sentiraient gênés et auraient peur du regard des autres.

Soin :Quand on se sait malade il faut un suivi médical. Et avec la trithérapie qui est distribué gratuitement par l’État depuis 2000 on peut avoir une vie normale ou presque. Les avancées médicales permettent de diminuer la charge virale et de faire baisser la transmission. Il n’y a malheureusement toujours pas de vaccin contre le virus.”

Pour tous renseignement il suffit d’appeler la ligne Info Sida de l’association : 71704248

Sana Sbouai


1 COMMENTAIRE

  1. « Quand on se sait malade il faut un suivi médical. Et avec la trithérapie qui est distribué gratuitement par l’État depuis 2000 on peut avoir une vie normale ou presque. Les avancées médicales permettent de diminuer la charge virale et de faire baisser la transmission. Il n’y a malheureusement toujours pas de vaccin contre le virus. »
    HÉLAS, CE N’EST VRAI POUR TOUS. EN EFFET, UNE PERSONNE, FRANÇAISE DE MA CONNAISSANCE, RÉSIDENTE DEPUIS 5 OU 6 ANS EN TUNISIE, A REÇU UNE RÉPONSE NÉGATIVE DE LA CNAM TUNISIENNE, SANS RAISON APPARENTE ! POUR UNE PRISE CHARGE DEMANDÉE PAR UN MÉDECIN INFECTIOLOGUE DE SFAX…
    NOUS COMMUNIQUONS LE N° DE TEL DE L’ASSO. SIDA INFO, À NOTRE AMI.
    IL PRENDRA CONTACT AVEC ELLE AFIN DE SIGNALER CE REFUS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here