Kalthoum-Kannou2

Chronologie:

  • 1959 : Naissance à Tunis
  • 1981 : Entre à la faculté de droit
  • 1989 : Débute sa carrière dans la magistrature
  • 1999 : Entre au bureau de l’Association tunisienne des magistrats
  • 2001 : Nommée juge à la Cour d’appel de Tunis
  • 2005 : Devient secrétaire générale de l’AMT, mutée comme juge d’instruction à Kairouan après le « putsch » contre l’association
  • 2010 : Mutation comme juge d’instruction à Tozeur
  • 2011 : Devient présidente de l’AMT
  • 2012 : Nommée juge à la Cour de cassation à Tunis
  • 2013 : Quitte la présidence de l’AMT
  • 2014 : Se présente à l’élection présidentielle

 

Mère d’une fille de 23 ans et de deux garçons de 19 et 16 ans qu’elle a élevés seule, la juge de 55 ans. Ex-présidente de l’Association des magistrats tunisiens (AMT), Kalthoum Kannou est une candidate « citoyenne »  aux élections présidentielles. Au départ, elle se voyait  candidate aux élections législative que présidentielle mais elle a finit par changer son avis, le soir du 12 juillet, en apprenant qu’Ennahdha avait décidé de proposer une candidature « consensuelle » pour les présidentielles. Cette information était le déclencheur, dans une interview à webdo elle expliquait « Je me suis dit : Mais ce n’est pas possible !, s’emporte-t-elle. On est en train d’établir les bases de la démocratie ou de reculer ? C’est contre la démocratie ça ! Contre le droit des électeurs de choisir leur président ! Alors j’ai repensé aux gens qui me poussaient à me présenter et je me suis dit qu’il fallait que je barre la route à cette proposition ! ». Et sur Mosaique FM elle veut mettre fin au « complot des partis politiques contre le peuple ».

.


1 COMMENTAIRE

  1. j’ai connue la juge kalthoum kannoun lorsqu’elle étais juge d’instruction à Kairouan. je voudrais donner mon témoignage en tant que citoyen et victime d’une injustice commise par cette juge. j’étais victime d’un vol par infraction dans ma maison durant l’année 2006; j’ai perdue tous mes biens qui étais dans ma maison. j’ai porté plainte au procureure de la république à kairouan. Il ordonné d’ouvrir une enquête. la police de kairouan de médina chargé de l’affaire a fait son travaille. ont retrouvé les coupables et une partie des objets volés. ensuite la juge kannou s’est chargé de l’affaire ; mme la juge donne non lieu soit disant que e palis de carthage l’a ordonné si non elle sera encore une fois muté. ?!!!! contacter moi je vous donnerais plus de détail.

Répondre à mrabet chedly Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here