La bloggeuse Olfa Riahi a publié, mercredi 26 décembre 2012, sur son blog, un rapport d’investigation, sur Rafik Abdessalem, ministre des Affaires étrangères et gendre du leader du mouvement Ennahdha, et appelle à l’ouverture d’une enquête immédiate.

societe_la-tunisie-aurait-elle-son-affaire-sheraton-a-la-dsk Ce nouveau “Sakher El Materi“ serait impliqué, d’après la blogueuse, dans des affaires de mœurs et de malversation, qu’elle a baptisées «Affaire Sheraton», allusion à «l’Affaire Sofitel» qui concernait un certain DSK.

Selon elle, le ministre aurait séjourné dans le luxueux hôtel Sheraton, sis avenue de la Ligue Arabe soit à quelques mètres du ministère des Affaires étrangères, et aurait (en date du 18/06/2012 …) loué deux chambres, l’une pour lui, aux frais du ministère des Affaires étrangères, et la seconde pour une femme dont il aurait payé, lui-même, la facture, dont le prix est compris entre 332 et 450 dinars tunisiens la nuitée, en fonction des saisons.

Dans une interview accordée ce jeudi à Radio Express Fm, Rafik Abdessalem est revenu sur le séjour controversé à l’hôtel Sheraton, en indiquant que son séjour s’inscrit dans le cadre de son travail. «Durant mon mandat, je n’ai utilisé ce fonds qu’à hauteur de 15 à 20%, a-t-il affirmé. «Je ne bénéficie pas d’un logement de fonction aux frais de l’Etat», a-t-il ajouté.

Interrogé sur les factures payées en espèces et dont les initiales sont SN, Rafik Abdssalem a déclaré que cette femme est une parente à lui, du côté de sa mère et qu’il a tenu à payer l’hôtel avec son propre argent à cause du couvre-feu qui était en vigueur à l’époque (mois de juin).

Mais selon Olfa Riahi, SN appartient au corps paramédical d’un hôpital public, âgée de 38 ans et mariée à un expert en assurance.

Dans un communiqué publié sur le site officiel du mouvement Ennahdha, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que ses publications sont des rumeurs qui s’inscrivent dans la campagne de dénigrement visant le gouvernement depuis un moment.

«Tous les documents qui ont été publiés visent uniquement à salir l’image du gouvernement à travers ma personne dans le cadre d’une guerre annoncée contre les ministres ainsi que les symboles de l’Etat dans ce contexte délicat. Je tiens à préciser que mon séjour à l’hôtel Sheraton était de routine, s’inscrivant dans le cadre de mes activités en tant que ministre des Affaires étrangères surtout que je ne bénéficie pas d’un logement de fonction aux frais de l’Etat. De plus, aucun membre de ma famille n’a séjourné dans cet hôtel sauf à mes propres frais».

De son côté, maître Fethi Layouni, chargé du Contentieux de l’Etat, aurait porté plainte contre Olfa Riahi, pour diffamation et cela suite aux publications dans lesquelles elle accuse le ministre des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem, de malversations.

On pouvait lire sur la page El Kasbah que la journaliste Olfa Riahi serait proche du CPR, et que ses publications s’inscrivent dans la campagne de dénigrement contre le gouvernement orchestrée par le président de la République, Moncef Marzouki, et ce suite au refus de l’Assemblée nationale constituante d’adopter le budget 2013 de la présidence.

On aura compris que cette affaire n’est pas sans rappeler les affaires du «Sofitel» (USA) et du «Carlton» (France), dans lesquelles l’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, est impliqué.

Affaire à suivre !

Pour plus de détail  http://bit.ly/WUuYur


2 Commentaires

  1. la tunisie n’aura pas son affaire type DSK, mais la blague de la blogueuse ne me fait pas rire. et j’espere que la future campagne électorale ne sera pas des débats sur ce genre de sujet. il s’agira alors de fuir le débat vu la nulleté en projet politique perspective persepective, youpi on est libre on fait ce qu’on veut , on dit ce qu’on veut, quelle responsabilité? ben ali harab, il souhaite revenir comme Napoléon a fait (…) et les tunisiens ont compris ben ali, donc finitch pour lui. ben ali harab. mandhouj tarek.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here