«Pour arrêter la guerre, refusez-vous à vos maris». Telle était la formule de Lysistrata, personnage féminin du dramaturge grec Aristophane pour mettre fin à la guerre entre Athènes et Sparte.

Il semble que cette formule soit plus que jamais d’actualité en Afrique. En effet, après le Kenya il n’y a pas si longtemps, c’est au tour du Togo de s’y essayer, où les femmes ont appelé au boycott du sexe durant une semaine, et ce à partir de ce lundi 27 août.

 Cet appel a été lancé par le collectif «Sauvons le Togo»  (collectif qui regroupe des partis de l’opposition ainsi que des organisations pour la défense des droits de l’homme). Un appel qui a également le soutien de l’ANC (il ne s’agit pas de notre chère Assemblée nationale constituante ni du parti de Mandela en Afrique du Sud, mais de l’Alliance nationale pour le changement).

Ces mouvements de protestation dénoncent, par ailleurs, la modification de la loi électorale par le gouvernement juste avant les élections législatives et municipales devant avoir lieu avant fin 2012, et revendiquent donc leur report en 2013.

La théorie selon laquelle la femme serait complémentaire à l’homme prend au Togo une dimension tout autre. Un être humain à part entière, qui pourrait bouleverser la sérénité des foyers du pouvoir, et ce par la simple abstinence!

Nous verrons dans une semaine «la fertilité politique» de cet appel.

En attendant, pour les cinéphiles, «la Source des femmes», film de Radu Mihaileanu, projeté lors des dernières JCE (Journées du cinéma européen) à Tunis, pourrait vous renseigner sur les résultats d’une telle initiative!

Cyrine


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here