Meriem et Ala sont venues au monde le 7 janvier 2010. Jusque-là, c’est la jolie histoire de l’arrivée de petites jumelles sur terre. Sauf que ces petits bout’chous avaient un lien spécial: elles étaient rattachées par l’abdomen et le foie. N’ayant aucun organe vital en commun, une chirurgie pour les séparer était envisageable.

Le 4 mai 2010, pas moins de quinze spécialistes sous la houlette du Pr Sadok Sayed ont procédé à une intervention qui a duré 5 heures et qui s’est parfaitement déroulée, intervention, réalisée à titre totalement gracieux, il faut le préciser. Les petites filles séparées, l’histoire est tombée dans les oubliettes. La surmédiatisation du début a laissé place à l’oubli et toutes les promesses de dons avec.

Aujourd’hui, Meriem et Ala ont presque 2 ans et demi et ne bénéficient d’aucune prise en charge ou aide sociale. Elle nécessitent des soins spécifiques, l’une d’elle doit d’ailleurs subir une greffe de la peau dans quelques semaines. La maman, ayant aussi deux aînés en plus des petites dernières ne peut pas travailler. Toute la charge revient donc à Makram, le père, “ouvrier” de taxi. C’est-à-dire qu’il travaille pour le compte d’un taxiste. Ce qui ne lui permet guère de subvenir aux besoins de sa famille.

Depuis quelques temps, la petite famille est hébergée gratuitement par le propriétaire du logement, puisqu’ils ne peuvent plus assumer les frais de location. Les voisins, solidaires, les aident du mieux qu’ils peuvent mais comme ce n’est pas quelque chose de ponctuel, tout le monde finit par se lasser. Makram a besoin d’un travail stable et surtout d’aides sociales. Il doit avoir un logement décent et un carnet de soins, c’est un minimum que l’État peut faire pour lui. Mais il est renvoyé de service en service depuis plus de deux ans. Il a frappé à toutes les portes, sans succès. Comme Victor Hugo l’a si bien dit “responsabilité entraîne solidarité”. A quand un État responsable?

Pour contacter Makram: 98 37 36 64

Sonia Bahi Fellah

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here