Cela va bientôt faire un an qu’une vidéo faite en caméra cachée a “piégé” Monsieur  propre, l’ex-ministre de l’Intérieur, Farhat Rajhi.  Aujourd’hui, nous découvrons une autre, non moins “juteuse” dont  la «victime» n’est autre que le leader historique du mouvement Ennahdha.

La vidéo a été tournée lors d’une réunion interne avec certains partisans d’Ennahdha et des représentants du mouvement salafiste. Le moins qu’on puisse dire c’est que les propos de Rached Ghanouchi étaient au moins aussi fracassants que ceux de monsieur propre !

En parlant de l’armée, RG déclare: «…que c’est un corps hors de notre contrôle et il ne nous inspire pas confiance. Les militaires sont sous le contrôle des élites laïques»!

Le plus croustillant est à venir, voici quelques unes des déclarations pour le moins contradictoires avec son discours modéré aux médias :

  • “Même si  Ennahdha a gagné les élections, «les laïcs» ont un pouvoir considérable. Ils contrôlent les médias, l’économie, l’administration tunisienne, l’armée et la police”.
  • “Il est vrai que nous sommes majoritaires mais il ne faut jamais oublier que nous ne contrôlons pas  tout encore”!
  • “Il faut que nos jeunes (islamistes) soient patients. Je dis à mes jeunes salafistes que c’est bien d’être enthousiaste mais il faut que cet enthousiasme soit gouverné par la sagesse. Vous voulez lancer des radios, des chaînes de télévision, des écoles, universités, vous allez le faire mais prenez votre temps! Il faut d’abord « digérer » les acquis que nous avons obtenus et surtout les préserver».
  • “Il y a un grand rassemblement contre notre mouvement et c’est un rassemblement contre l’islam”!
  • “Il faut avoir un discours rassurant vis-à-vis de la population et procéder à la création d’écoles et d’associations afin de s’infiltrer encore plus. La population est encore ignorante de l’islam”.
  • “Inscrire la Chariaa dans la Constitution est notre prochaine bataille et nous devons la gagner. La Chariaa doit être citée dans la Constitution tunisienne. Pour nous, il n’existe aucune  différence entre «Islam» et «Chariaa», ce sont deux concepts synonymes”.

 La vidéo  confirme deux choses: la mauvaise foi du leader d’Ennahdha, et le fait qu’il soit loin d’être inactif politiquement.

Les questions qui se posent sont le pourquoi de la publication de cette séquence et beaucoup plus grave, à quoi on doit s’attendre d’un parti dont l’allié politique est la religion et dont le double discours est aujourd’hui flagrant?

Manipulation, quand tu nous tiens!

 M.S


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here