Les femmes tunisiennes auraient-elles fait marche arrière après la révolution? Devraient-elles être réduites à occuper les second et troisième rôles dans les arcanes de l’administration publique et des institutions étatiques après le 14 janvier?

Il paraît que c’est le cas au ministère de l’Enseignement supérieur, d’après une étude réalisée par Mongia Saïd Zina, directrice générale à l’Institut de recherche et d’analyse physico-chimique (INRAP) de Tunisie et présentée lors de la conférence “Partage du savoir en Méditerranée“ organisée par l’Association suisse «Partager le Savoir» du 17 au 20 mai 2012.

En guise de partage, c’est la désillusion et la déception de voir les avancées de la femme tunisienne qui appelait à la parité avant la «Révolution», reculer. . Ainsi, nous avons une seule femme dans le cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur qui compte 8 attachés. Aucune femme présidente d’Université sur les 13 qui existent, 0 femme DG sur les 13 directeurs généraux, 0 directrice d’études technologiques sur les trois, 2 directrices de centres de recherches sur les 10 en fonction, et 0 sur les 3 directeurs généraux des Offices des œuvres universitaires.

Enfin, sur les 220 doyens et directeurs des universités, nous trouvons 23 femmes, soit 10,4% du nombre global. Ceci est grave,  car il s’agit de l’enseignement  où les femmes devraient être les mieux pourvues.

La suite de l’article sur www.webmanagercenter.com


1 COMMENTAIRE

  1. il faut l`admetre que la femme Tunisienne est indispenssable dans notre vie de tous les jours et il faut aussi le reconaitre que nous avons besion l`un comme de l`autre
    vous les femmes pensez avec le coeur
    vous embellissez nos heures
    on vous doit la vie on vous doit nos joies
    et notre premier sourire
    et lorsqu’on a peur quand on est petit
    on se refugie contre votre coeur
    vous nous consolez chaque fois
    En nous berçant dans vos bras

    Vous les femmes,
    Vous pensez avec le coeur

    Vous embellissez nos heures

    Vous donnez tout sans compter

    Simplement soyez remerciées
    Vous êtes pour nous notre premier rêve
    Que l’on cueille sur vos lèvres
    Vous êtes toujours beaucoup trop jolies
    Vous êtes l’amour ou bien la folie
    Vous peignez en noir ou en bleu
    L’arc-en-ciel de notre vie

    Regards
    Ridha Debbabi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here