Hier soir, le 9 mai 2012, au théâtre municipal de Tunis retentissaient les rires des spectateurs venus assister à la représentation de « Zanket El N’ssa », l’histoire de 3 femmes divorcées au statut social totalement différent, partageant le même appartement et qui chacune à sa manière gère l’expérience du divorce. Il y a d’abord Sawssen Maalej dans le rôle de Baya Bechaouch Kastalli, une élégante bourgeoise à l’humour satirique. Il y a aussi Nadia Boussetta qui campe Sofia, une femme libérée et sans complexes qui croque la vie à pleines dents et puis le talentueux Mohamed El Dehech dans le rôle de l’improbable Khira, issue d’une cité populaire, inculte et mal fagotée mais d’une sincérité désarmante. La pièce de Alil Vardar, mise en scène par Sami Montasser est une satire sociale drôle et décalée avec des allusions piquantes à la vie politique tunisienne.

SBF

 


1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here