Même si les statistiques des tribunaux de familles attestent d’une croissance du taux de divorce en Tunisie, l’institution du mariage reste, pour les Tunisiens et les Tunisiennes, l’affaire de toute une vie. La période précédent l’engagement des deux intéressés est souvent une période de remise en cause, d’incertitude, de doute. Chaque partie, le futur marié comme la future mariée, se pose les mêmes questions : Est-ce le bon choix ? Est-ce la bonne décision ? Suis-je vraiment  assez amoureuse de cette personne pour l’épouser et passer avec elle tout ce qui reste de ma vie ? Serai-je heureuse avec lui ? Pourra-t-il vraiment me rendre heureuse et me satisfaire ? Prendra-t-il vraiment soin de moi jusqu’à la fin de mes jours ?

Sachez-le mesdames : vous n’êtes pas seule à vous poser ses questions ! Votre conjoint est dans le même cas que vous. Le doute et l’incertitude qui planent au-dessus de votre couple est une situation naturelle.  Le psychothérapeute Hédi Khlif confirme que le fait de douter de son choix est une réaction naturelle face à une future perte d’équilibre de vie. « Chaque étape a son propre équilibre de vie, que se soit en étant célibataire, en couple ou marié. Cet équilibre est souvent nécessaire dans notre propre rythme de vie. Etre responsable de soi-même diffère de la responsabilité d’une famille. Rares sont les personnes qui franchissent cette étape en banalisant l’institution du mariage. Le doute n’est pas une négation ou dévalorisation des sentiments  que les  futurs mariés éprouvent l’un pour l’autre, mais c’est juste une phase de remise en question qui est tout à fait naturel et compréhensible. La ou le futur marié (e) se posera les mêmes questions à chaque nouvel évènement qui rompra son équilibre de vie ».

Pour bien s’en sortir, vous devez compter sur la bonne entente et la complicité qui existe dans votre couple et toujours tenter d’installer une infrastructure de dialogue et de respect. Hédi Khlif vous conseille d’assumer vos choix et de bien peser le pour et le contre avant toutes décisions. C’est facile de fuir la réalité mais vous ne pouvez pas vous en cacher. Passer toute sa vie à fuir ne résoud pas vos problème.

Certes après le mariage il y aura des hauts et des bas mais il faut toujours croire à votre couple et lui donner une nouvelle chance de s’en sortir. De nos jours, il n’y a pas de solution miracle pour faire durer les moments de bonheur et d’entente, et cette solution n’existera jamais, car chaque couple a sa propre métamorphose. Il est inutile d’essayer de ressembler aux autres. Soyez vous-même, soyez fort et battez-vous côte-à-côte et non l’un contre l’autre.

Mariem Soualhi


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here