Situé au nord-ouest du pays, à 175 kilomètres précisément de Tunis et à seulement 40 kilomètres de la frontière algérienne, le Kef est la ville la plus élevée  de Tunisie avec ses 780 mètres d’altitude, une ville riche d’histoire, avec une culture et des traditions bien à elle. L’équipe de Baya  s’est rendue sur place pour plonger au cœur de ces traditions à l’occasion d’une cérémonie de mariage.

Jour 1 : le hammam

Ce jour là, le hammam est entièrement réservé par le marié pour la mariée et ses invitées. Ces dernières vont être aux petits soins pour elle : soins du corps et du visage, massages, épilation… le tout avec des recettes de beauté 100% naturelles tel que le masque à base de barouk et eau de rose.

Combien cela coûte t-il ?

Tout dépend du nombre d’invitées, sachant que le prix par personne est en moyenne de 2 dinars 500 dinars. Les soins comme le massage à l’huile d’olive ou l’application d’argile coûtent dans les environs de 10 dinars. Il est à noter que certains propriétaires de hammam fixent des tarifs “spécial mariage”.

Jour 2 : le(s) jour(s) de la hénna

La hénna est une pratique commune à toutes les régions de Tunisie. D’après nos croyances, elle porte chance à la mariée et lui assure une vie conjugale heureuse. La “hannéna” utilise du henné de Gabès mélangé avec de l’eau de rose, à la fois pour parfumer et pour adoucir la peau. Le “harkous”  est ensuit appliqué sur le henné en jolis motifs. Dans le temps, chaque région avait des motifs  de henné spécifiques mais de nos jours, cette spécificité à tendance à disparaitre. Il arrive que le henné soit appliqué 3 jours d’affilée afin d’obtenir une couleur très foncée : plus le henné est foncé, plus il est apprécié.

Pour la séance d’épilation intégrale, la traditionnelle pâte à base de sucre et de citron est toujours de rigueur. Aucun poil n’est épargné. Le barouk,  pierre blanche mélangée avec de l’eau de rose, est appliqué sur le corps afin de calmer les sensations de brûlures dues à l’épilation.

Combien cela coûte t-il?
Il arrive que la famille fasse appel à une amie, voisine, cousine ou tante pour le henné  et le harkous, une pratique économique. Sinon, il faut compter en moyenne un budget de 100 dinars qui peut augmenter suivant les soins.

Jour 3 : la troisième soirée : Mbitaa / Toama
Contrairement à ce qui se passe dans les régions de Tunis ou du Cap bon, au Kef, il n’y a pas d’Outia, mais il y a la Mbitaa مبيتة. C’est un dîner organisé par le futur marié suivi d’une cérémonie appelée Toama.

M.S


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here