Quatre jeunes moniteurs de colonies de vacances ont été suspendus parce qu’ils faisaient Ramadan. Selon les responsables du centre de vacances, le contrat de travail n’est  pas respecté puisque celui-ci stipule que les animateurs doivent manger et s’hydrater durant la journée. Pour eux, le jeûne met en danger la sécurité des enfants. Les juges devront trancher. D’ailleurs que dit le droit du travail à ce propos?

Jusqu’ici,  Il n’y a eu aucune de décision de justice concernant la compatibilité d’une activité professionnelle avec un jeûne religieux. Cependant, selon Eric Rocheblave, avocat spécialisé dans le droit du travail, si les tâches confiées au salarié ne sont pas compatibles avec son état de santé, l’employeur peut parfaitement décider de sa suspension. Il ne s’agit pas d’une question religieuse mais encadrer des enfants dans des activités plusieurs heures par jour sans manger ni boire quand il fait très chaud peut avoir une incidence non seulement sur la qualité du travail fourni mais aussi sur  l’état de santé du salarié, ce qui serait alors imputé à l’employeur. Pour certains métiers, le jeûne n’a aucune incidence mais dans ce cas précis, les responsables de la colonie de vacances ont jugé que si.

Affaire à suivre…

SBF

 

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here