Une étude publiée dans la revue médicale britannique “Lancet” risque de choquer les pros du canapé. En effet, selon les résultats de ces recherches, l’inactivité physique peut être mortelle. Elle serait à l’origine d’un décès sur dix dans le monde. Ce taux a de quoi inquiéter puisque c’est presque le même que celui des décès dus au tabac et à l’obésité. Pour avoir une idée plus concrète de ce que cela représente, rien ne vaut des chiffres: pour la seule année 2008, 5,3 millions ont été imputés à l’inactivité physique.

Selon Harold W. Kohl, épidémiologiste de l’Université du Texas, on continue à sous-évaluer Le rôle de l’inactivité physique malgré les preuves qui existent depuis plus de 60 ans quant à son impact sur la santé. Il pense qu’il faudrait en faire un vrai problème de santé publique.

On estime que 6 à 10% des quatre grandes maladies non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, diabète de type 2, cancers du sein et du côlon) seraient directement liées au fait de pratiquer moins de 150 minutes d’activité modérée par semaine (selon les recommandations de l’OMS). Ce qui équivaut à 30 minutes de marche rapide cinq jours par semaine.

SBF

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here