Promis à un franc succès, le défunt festival “Tunisie Shopping” n’a jamais pu décoller commercialement. Pourtant, le concept avait été bien rodé ailleurs mais c’est peut-être une question de timing. Au moment où le secteur touristique est à la recherche de nouvelles niches de diversification, Tunisie Shopping peut peut-être aujourd’hui reprendre du service.

C’était une belle trouvaille, entre la braderie et les «Happy Hours», cette petite plage horaire de soldes flash. Le festival des achats est un concept qui a connu diverses fortunes sous d’autres cieux. Celui de Dubaï, à titre d’exemple, roule très fort. Il a même parrainé son homologue tunisien en nous offrant une voiture de luxe et de nombreuses autres dotations pour la loterie du festival.

Trois éditions du festival tunisien, dénommé «Tunisie shopping», n’ont pas été convaincantes. Pourquoi ce festival s’est-il donc essoufflé avant d’atteindre son seuil de décollage? Il a probablement souffert d’un ciblage impropre. Sa communication en a pâti. L’impact n’a pas été au rendez-vous. Mais aujourd’hui, il pourrait être réactivé, sans grands frais, quasiment sans efforts en s’appuyant sur le capital de sympathie accumulé par le berceau du Printemps arabe.

Suite de l’article sur WMC


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here