Le ministère de la famille, de la femme, de l’enfance et des séniors et la société tunisienne de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent ont annoncé mardi le lancement d’un nouveau programme pilote pour l’intégration des enfants autistes dans les institutions de la petite enfance publiques et privées.

En vertu d’une convention signée mardi au siège du ministère à Tunis, 300 enfants âgés entre 3 et 5 ans bénéficieront de ce programme, selon un communiqué publié sur la page officielle du département.

” Il s’agit du premier pas vers la mise en application du nouveau programme pilote visant à renforcer le rôle social de l’Etat à travers l’intégration des enfants autistes dans les institutions de la petite enfance et ce, moyennant un budget de 700 mille dinars “, a souligné, à cette occasion, la ministre de la famille, de la femme, de l’enfance et des séniors, Amel Moussa Belhaj.

Elle a, en outre, ajouté que, dans le cadre de ce programme qui s’inscrit dans la stratégie nationale multisectorielle de développement de la petite enfance, l’Etat prendra en charge les frais de scolarité de ces enfants et versera une prime mensuelle de 200 dinars pour chaque enfant aux institutions qui les accueilleront.

” Il s’agit de couvrir les frais de scolarité estimés à 100 dinars par mois et les honoraires de l’orthophoniste et de physiothérapeute, selon le besoin, moyennant environ 100 dinars par mois “, a-t-elle dit signalant qu’un guide de l’éducateur sera élaboré, avant la rentrée prochaine, pour assurer l’accompagnement pédagogique des enfants dans les institutions de la petite enfance.

La ministre a également indiqué que les familles de ces enfants bénéficieront de l’écoute, de l’orientation et de la sensibilisation outre l’appui matériel et logistique pour la mise en œuvre du programme selon les moyens disponibles.

La convention permettra aussi, d’après la même source, le développement des capacités des cadres de l’enfance et de toutes les parties concernées.

De son côté, la présidente de la société tunisienne de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent a indiqué que cette convention vise à assurer une bonne assistance psychologique aux enfants autistes soulignant l’importance de l’intégration de ces enfants dans les institutions de la petite enfance sur leur santé mentale et leur développement.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here