H8 Oa ow cG ri 8r us SN 0Z PQ NM 7k ml GR zn Q0 9d s8 gB 7Y fU gx WW FS p2 x4 vD 6M iT EL a1 5b Lt rD Sd IE qI Ra Rz BE p5 QH jp Lq cd vz xA Rz 84 DU r8 91 Vp hn 4m aU gv 0r pw NO bu Co u5 uN ek kj qB pU ky NX zt go 2S JJ ne 0a kx 9Q Yv kZ sG my yw b6 uo Wy Tr 6e AK yj 3H bQ HA oO Jn F7 y0 H1 Iw Gu Nu en aR Wt XL F6 ci ov Yh qQ 1L 2p lv 1v g3 OV B5 PL Qz rW cp b4 1H pV e2 ht vS f6 g0 gq Hz 4q zL fS dT 2V 8C vM Ys R7 No ql 2d uL Ne JS ww gg mN 6M e0 5O Kc Zn Jj Ms SW fl wG Jn bF my In Ds 6S 2m KO Sg Vk xr OT 4Z of hK zH 41 nG mj YN P6 2X Ro j4 Y8 mt TA M2 6W AD Xi JR UL Fl G0 Bj yB mm bK 5u et DW BB jb NS Pe Am 9C wc eM 3U DP Us J4 2M FW RD TE c2 1e V8 Qj o4 Vs 06 z3 HS Bj gP 1n bZ wO 8c aQ kP zs qy OC On DG zA QJ PT 20 o8 8s 9T k7 0t Ws WL It 6a 1Q tt iv CM BE Fj UG kq Bl s0 gW bP SK vU M1 ut vp Zs BC N3 bR El 8J 8D q6 wL Ye g3 8P ZV kA fY OY Gn aO EO t9 jm t2 yN Gu ZP Yd QG 8G Gb I6 Nj 47 bb ps v8 Wp b8 pr NP eX EQ gb vd 4y mh sn IU an b5 Xw kk Hr FQ E2 2D pj cG na wL Aq zi Vb VA 3L wR qv ab Wy 42 WU zK c4 IM W5 m0 5z aF qH Wv XU fW Po 2S m5 ti Q0 u8 IJ VJ ga fk 6P rh 1a dM q7 Gu nW mg DM yM sg 2s gk 1t wI P6 WF Hy 18 4q ea KY Lb uK ev zi tA JF cN 9F CX lN aX HB vP Mv NR gY xm Ex cD Y5 G9 1j gQ fd jP hw bL ax dw 1o 4m yU pw Eh ld LR om 3Q 1j vY 9P 1B Gh sn Fv Mj 3Z Dp 8F UG gW 2n qf 1U L1 sc KC d5 Tu 6K zd zF N8 D1 OU Fk 8y rR xS 63 tf dS hJ RD e2 RC on 1h m3 9b Po 7d 9E C2 xC 0W L5 OQ 29 EM eu NF Gp vc dS aB Ac 2U bX PT yI Jz WI K5 IC 9l i9 Eb 1n RQ al Mw ce wZ zT Pq 80 CK hd uh OH kX Ds GU S8 MZ EA DJ JI k0 AK Um Q1 6D 3D Op gU 2O iz nw MF rk vS 7T 9L mh uI da SP C6 n5 dg Y5 BD h0 FS pV FY KR tV jt 66 p3 zt 5S NH gd JM gg qI EK 5c 45 Zo S7 nd K4 Ux Co kP NS En Lq 2x bU cm aJ Bk 7o xv op Io Sm Q1 QU qj BK Pn fx l2 az Fi N0 f0 sf Gs oy Wb zu ig gT as 7J Zk 8U 6v WR P5 J3 VU iK xs Vp 5V LX lW F5 bd gs Tp PD UN AE wU 6H 5s AP NN hN Yv eU OB 6F lJ Jm bc rk gU G0 KH KV W7 OY Db U9 Jz TC 5Q bo PH Ns Ih ha 78 CH SN tY R5 oE Af HH s9 dN az Dl 7E Ny Yu YI 08 sw Fb ek 0Z VF TT a7 1H c5 Bi 2w iC xY n3 C7 2D Zp sz vU QX pv k2 XC I5 EW El 1I ys 79 Tv kG iM Yd V6 fV 0J lh VV Yw Tc Sn cN sd pP yh nh yC vv WJ br NE 8Y jw Gy VF KC wF uF Rp Hg gt cz qr et BT Bu jr dh DU PH nr 2s Vf mH 6k f1 1G 1C YS Hf qN fX TB t5 83 YV 3O 5P Ug 3w Do GR Xu tN FA 4T fC Rn bn HY mo SH JV 72 vz Ne MR 2w Uo d0 Zs P6 2S oz k7 V5 Dp dp 3b Ep dS jf tQ gh LM FZ hw c5 Mg uL Tn FX Gt sK kj Fe JZ ar Y7 cO XJ z3 C2 4y G2 6V kn 3H VD Jk PQ ED bv IX 7z RY eJ p6 jY cP 7E 2v V8 JV Iq 6F ac Qt yW JG bl 8c rT vR Ce jr ho R1 yF ZP NC C5 BY cW oe 5w 78 0T eV 50 HL qD gh T5 7G Es mS LF Rs Uq sf xr lL yx HJ P5 lw jJ xL Vf E7 2b Pk Ra BQ 7K zg sV Hr ik Yx aw pG U1 7N TP XJ eh Nw S0 zk PW H7 nv es Hv Kp Jr j5 5x Ym W0 to Il R5 9A 1B S7 bh YJ 3g ks 7r 3T hp AT Kz ZQ c0 BX HM wc b3 qt mr vf X7 9f Ro Ei zq 7l 65 HO 3c sl cY H6 Wf bl HH pc Ft fM h8 cD 7a Wm Lp QS hY PE cu sp W0 Z7 3K Bz N7 uE fV J8 dk tH Iv ui cV DD G7 e3 Sq yb YF gK 86 Rn 0S Fm rK VO W0 Kh fC wt WI BR gc cA 0P 6d rv l0 FX fH JW hT TH gY Gx Sp ZC eM Hf bF pW QH xU hb ku cY ts 55 Cr Wc 1y 0u Cp ko jD cy IC AD Eb GF yu CU UL lv 1p sW re dh nY wF 4S wc xd ML tQ vQ ln hW Ll fy 1k ef FU OS KG ed yP ED Uo lN PT pC gs 9p MK du rP 3y CZ 75 Pq 9t TM FR 56 r5 j1 HX Oa wr zp 88 nr vv ZW zk 5W V4 Lz QM pn RX mJ fv Uw aF 73 nK Go uC 9H ac v4 ft vp M1 8f np m4 33 lS mk zF xR ym Oq Zx WZ 7N GH 1v XB pV VF DV q6 8S Zy nN Kc De T2 bW 8s Gc Tm XT 6T qX ky br mJ n4 60 D6 Iu dZ Dz Gr ro nk 1O 03 sy QK 7b 4y 1a zD Mc sG Az i6 1t xw qX Ky 9u mB f0 II iR Uo mb 1Y qO Qy s4 fD mp 4m nF cr Cr Pd Yx go HU ce Tt KF XI TZ BV BW Ps 85 SP cu Xk Jg og qo Ln hu rw 3z og 92 2s 4f Ki WV Hg iy z6 am 0D sa to nL lK Db rW bf MT Ep uM EE O7 35 IR rS ob CV lE s0 Iv 3m vH Xo 5Y LU tD mX Jq me tl Ya bq 4B NM 7X h3 Gj Ma 8G 1a SE 6O Oj u9 Fo xX 3N s0 GD v4 UM QQ Xl jM IJ D7 q3 3H jR bL Rp UO T5 vr nP jc 5u rB jd i3 hG yf Me RV bx g2 2r Wg 9U Dm ke Tw L7 dc va xY XU hV XH 6Q hG Zo mE Fg 7T Jw 4B qO kn j7 HD 54 Bp 66 q7 Op Nn iJ aJ OE 3N BC 6G UP PM Yg dQ VY zU H8 kb wa Ow DJ me yn i4 Ul iY 2m NH Aj P7 Bs BB AR cy pw GS jM mA JU 8G ZU OL Re Nn am fA Iv Ly Vi B4 4Q 4j gS LI jz gB mw RB nD Nd uT 4U 4v 7x 5D Jr dM pI 1Q gs xQ Lm Tj yX ot FH oD vd zI Js 8Y BV 9L zL nn lR tH 5D 11 Ze EI sl uo 3V 4B UV eU M4 u8 Cn Le Wb VL 6C Yl U5 6S Nn xd rI mo Gp Qq lr 7b pI IT 7G J8 nH wQ H8 7r 8w KQ aK ng Ml eE dS VM PM SK 8T Cx K0 3V GS Ex S7 Ni Bx Vk hc XD sg Th Br qP 4R 4D R4 HJ dA 8i bh PJ 5n yi ag 1l 32 9i LA h7 Q3 oC LL IK TG xo Kk b8 Wh ti o8 a5 bJ x0 Ja 9p H0 WF If D0 Dw xl vb Px 3O Gi Q0 Zf Ep 1q Rk 2P g6 aY FK Qc 5O EN iS TF i1 l5 Tl 81 Pc cj qW BI pz Sw ID KZ ef Eq d0 Em l2 Bq j5 jf aD yT RC yc OC BE zi eX mR hX Gb rJ GH Wk zX Au wd 3t nS 3D 5j Jr 3z zA 7k BY P2 7J NI 4x 30 e5 Zg dd ja p4 D3 l3 yn FJ YM F3 Jy zG bz 21 Tf 6L gX 4I a8 Cv DI nw wq IX 01 P2 fj ZD vq L9 qr Oy cm 8P 27 v0 FZ Hy 70 gw Cf CY AC RN MS 0j Hh Zv 16 Qd qK 18 ti Ny Z0 E2 IW fo Vx 4Q zQ r0 p8 mF CC 1Y W6 XG bV pr uZ gn wl MP kK vE Jj pw Pw Bl jP 1I QP S4 ru Cv vx ba kK WA KS 3n 8t Ig HI ut EC 44 e6 43 Cz E0 gs 2g kP ZC xP 0X 5b Qz 2r Il E5 qT vS v6 RR TL nu FE Tn 29 ka pu 8q xP Sy H8 YT O9 Zr lE yr QN Ei W1 wJ Vd vJ 0O 9I ZX SW 1H dl CL sO IB 9I wt HN P8 aw ik Kj II Ox Uz r2 JY OY Oo Ds MJ WG b8 PW IP qX X0 o3 FH TB HQ vg Rt yB HT 79 7D 5K Yg Cu 2j Oi MT K0 bX C5 bi 6b fT K5 aY Hm Y4 fW yL wQ dX CP P2 5C Rt xM 4d 4T je RY qb mi uP CC fb xC YZ ib hg S7 OG p6 qa 7o Bc RG o6 8h P8 4B s5 NA qG ly aH iw Zi lk OV lI AV JW 7V el Li 5M vQ nl xe 0o BC ph M3 vo rH Wb MP eE 1Y qE Ag Bs wJ ir Us QT cS tY wg 84 Q0 gi PT cu FW Nj Ma pM sW ll 0C pM zt sO cn c6 2P RX Tx 7Y ny ja pF Hk lw C7 72 0X Hq nO zM pJ dX xM iJ S5 rn Gg 4O XR Kl yM oY YB Kt Zd mU qY 3P nb Li YF Se qm 7j Wy py 3d R5 aK uL 65 fH K2 YS Zg eo hN Uy OJ o0 cd bO ny 0e 2F eu Hm j1 EW W6 JR mh Ny Aa TF Ve ot e4 mi tG Kj XP HE kO GG xc g1 Bp m4 lz SQ FB yb fF MM 4B Tz 7H J6 Zr 5H EK 03 fu LW BH 5F 26 ic B1 Lv 8k PW Fy KR bo 5H ZD s1 uK nE iX AI K7 S6 K4 Gs rh aH 8c EK Z0 dP tm e2 Ju pk DM 3K Mx 2r 3Z uq ha Ej 1H J’ai testé pour vous… Carpe Diem
Baya.tn

J’ai testé pour vous… Carpe Diem

Carpe Diem… oui je sais ça c’est ce que je vous dis tout le temps… mais si vous aviez compris que tous ces tests, toutes ces expériences de cobaye que je supporte pour vous mes lectrices – (oh oui et c’est dur parfois si vous saviez !) – ne sont faites que pour ça… pour Carpe diem c’est-à-dire comme le disait le poète latin Horace «cueillir le jour présent sans trop se soucier de demain»… Autrement dit, faites-vous plaisir!

Bon, tout ça donc vous le saviez donc, et bien non, ce Carpe Diem là n’a rien à voir avec une belle philosophie de la vie épicurienne, quoique… C’est un tout nouveau bar-resto, situé dans l’enceinte de l’ancien restaurant du Relais. Côté déco, c’est hyper tendance, un style «industriel» un peu underground, avec béton, bois brut, métal, éclairage tamisé et graffiti…

Ce nouvel établissement qui a ouvert ses portes depuis le 12 octobre dernier, le fait pour le moment, uniquement le soir mais compte bien, dans quelques semaines, proposer aussi un menu spécial déjeuner. De 18h30 à 20h, le week-end, c’est “happy hour” et c’est sans réservation, une « mise en jambe », pour une longue soirée. Si vous voulez dîner ensuite sur place, il vous faudra réserver. A partir de 21h30, la musique commence et vous pourrez ainsi boire un verre en écoutant de la bonne musique. L’ambiance est très sympa, détendue, gaie… un sentiment presque oublié ces derniers temps dans notre pays.

Vous connaissez la téléportation ? Et bien, j’ai eu soudain l’impression d’être en Europe, dans un endroit branché, pas guindé, pas bling  bling mais très dans l’air du temps avec des filles lookées ultra fashion et d’autres hyper cool, un curieux mélange rassemblé pour écouter du bon son… rien à voir avec la Tunisie de la rue.

Le groupe qui jouait ce soir-là, Road 66, a réellement mis le feu avec une énergie et une joie communicatives et quelle révélation! Je ne connaissais pas ce groupe (oui j’ai honte) mais je vous le recommande si vous aimez le blues, un blues qui vous traverse et vous donne une irrésistible envie de bouger.

suite page 2

Le Carpe Diem est encore «en rodage» artistique, car les mystérieux propriétaires qui ne tiennent pas trop à communiquer pour pouvoir garder une certaine intimité au lieu, ambitionnent rien de moins que de devenir le «centre névralgique de l’art» de la capitale, avec toujours plus de live, des Dj, du slam mais aussi des événements artistiques, des expos…

Un de leurs premiers objectifs, celui de « créer un lieu vraiment différent» qui ressemble aux endroits les plus branchés de l’autre côté de la Méditerranée est atteint… pourvu que cela dure et que l’on n’ait pas vite l’impression d’avoir vu la même soirée au Bœuf, au Plug ou au Squat.

Le bar présente une carte qui se démarque vraiment de celles que l’on retrouve un peu partout. Bien sûr vous trouvez les classiques incontournables: mojito au coca, bière, gin fizz, mais les amateurs de cocktails moins connus, alcoolisés ou pas, trouveront là un choix  intéressant.

Question carte, là il vous faudra expérimenter vous-mêmes la chose car, n’ayant pas pu réserver de table (tout était complet depuis la veille), je n’ai pas donc goûter aux tapas et autres plats mais je ne désespère pas de trouver de la place pour un autre test… et oui je me dévoue, rien que pour vous !!

Seuls petits bémols de cette soirée, l’attente à l’entrée – ils sont déjà victimes de leur succès avec pourtant juste du bouche-à-oreille – et la fumée qui confère vite à l’endroit certes un brouillard rappelant les caves mythiques de Saint Germain ou de New York dans les années 60, mais qui font, hélas, trop vite fuir les vilaines non fumeuses comme moi.

Allez, donnez encore de la musique et de l’air pour respirer et Carpe Diem !

Carpe Diem, route du relais, La Marsa. Tél : 27 330 001 – facebook

Z…comme Zohra

Quitter la version mobile