La ministre de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Séniors, Asma Shiri, a déclaré, samedi, que le nombre de cas de violence contre les femmes en Tunisie s’est multiplié par sept durant la période de confinement sanitaire général.

Lors de sa participation par vidéoconférence, samedi après midi, à une conférence sur “l’accroissement du phénomène de la violence dans les sociétés arabes à l’heure de la crise du Coronavirus” , organisée par l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (Alecso), Shiri a indiqué que le ministère de la Femme a créé un numéro vert, le 1899, disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour signaler les cas de violence à l’encontre des femmes.

Elle a fait savoir que son département avait également mis en place un autre numéro vert (1809) pour accompagner les enfants, contraints de rester à la maison pendant la période de confinement et leur fournir un soutien psychologique, outre la consécration de plusieurs heures d’antenne dans les médias pour des experts en psychologie, afin de fournir un encadrement pour les enfants ainsi que pour les mamans.

Lors de cette conférence qui a connu la participation de diplomates, des hommes de la culture et des professionnels des médias dans le monde arabe, Shiri a souligné le rôle de la société civile et des associations actives dans le domaine des femmes, de la famille, des enfants et des personnes âgées, qui avaient apporté un soutien aux efforts du ministère de la Femme pour atténuer l’impact de la pandémie sur ces catégories de personnes.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here