A l’occasion de la grande Fête de l’Humanité qui s’est déroulée du 14 au 16 septembre à  galerie Talmart, près de Paris, plusieurs artistes issus du monde arabe se sont inspirés du désormais légendaire Printemps arabe pour leurs œuvres, chacun selon sa technique particulière.

Abdelaziz Zerrou (Maroc), par exemple, s’est exprimé avec un collage-dessin, Hamid Tibouchi (Algérie) avec des paroles tissées, Massinissa Selmani (Algérie) via du papier millimétré, notre Wassim Ghozlani national à travers des «light-paintings», et notre autre compatriote, Nidhal Chamekh avec une représentation de martyrs contemporains.

SBF

 



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here