La 22ème édition du Festival Cinémas du Sud qui se déroule du 27 au 30 avril à l’Institut Lumière en France a choisi la productrice tunisienne Dorra Bouchoucha marraine du festival organisé par Regard Sud et l’Institut Lumière.

Mettant à l’honneur les films du Maghreb et du Moyen-Orient, cette 22ème édition s’offre, lit-on dans le document parvenu à l’agence TAP, “une marraine de choix en la personne de Dorra Bouchoucha , productrice tunisienne, figure incontournable du cinéma arabe”.

“Engagée et passionnante, Dorra Bouchoucha est une personnalité incontournable du 7e art en Afrique et dans le monde arabe. Depuis 1994, elle rayonne grâce à ses différentes activités : productrice de longs métrages, courts métrages et documentaires tunisiens et étrangers avec sa société Nomadis Images (Africa Dreaming, Sabria de Abderrahmane Sissako, les films de Raja Amari, Satin Rouge (Berlinale 2002), Hedi (Prix du Meilleur Premier film et Ours d’Argent du meilleur comédien – Berlinale 2016) et Weldi de Mohamed Ben Attia”.

Elle a également fait partie du Jury International de la Berlinale en 2017 et a été consultante pour la sélection des films arabes et africains pour le Festival de Venise.

Par ailleurs, le festival qui proposera cette année un focus sur le cinéma algérien à l’occasion de l’anniversaire des accords d’Evian signés en 1962 mettant fin à 7 ans de guerre et à 132 ans de colonisation de l’Algérie, a programmé 9 long métrages qui seront projetés à l’Institut Lumière, lieu de naissance du 7e art. Des œuvres inédites et engagées qui invitent les spectateurs à un véritable tour du monde oriental : la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, la Jordanie, l’Egypte et l’Irak seront mis en lumière.

Parmi les films inédits figure le long métrage tunisien “Streams” de Mehdi Hmili (2021, 2h02) qui sera présent à la projection-débat.

Synopsis du film “Streams” :

Le film raconte l’histoire d’Amel qui travaille dans une usine à Tunis. Son fils Moumen est un talentueux gardien de football. Elle rencontre Imed, qui prétend vouloir aider Moumen dans sa carrière. Mais le riche homme d’affaires abuse d’elle et Amel est accusée d’adultère…

Créé en 1999, le Festival Cinémas du Sud, organisé par Regard Sud offre depuis 22 ans un panorama du cinéma contemporain du Maghreb et du Moyen-Orient, à travers des œuvres rares (fictions, documentaires) avec la présence exceptionnelle de leurs cinéastes.

En partenariat avec l’Institut Lumière, le Festival cinémas du Sud, labellisé au titre de l’Année Européenne du Dialogue Interculturel (AEDI) en 2008, propose chaque année, un festival consacré aux cinématographies des pays du Maghreb et du Moyen-Orient.

La programmation reflète les différents aspects de la réalité du monde arabe contemporain, et à travers le regard distancié des cinéastes, elle prend la mesure des enjeux qui agitent ces pays : les questions religieuses, les ambiguïtés politiques, la xénophobie, l’intégrisme identitaire, la guerre, l’exil…

Elle offre aussi l’occasion de découvrir des œuvres rares, de productions récentes, inédites ou en avant-première, peu diffusées dans les circuits habituels, d’échanges et de rencontres entre le public lyonnais et les réalisateurs invités pour aller à la découverte de ces pays si loin et si proches à la fois.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here