Deux ans après la sortie de son dernier album, Balti a présenté son nouvel opus lors de 2 concerts au Colisée, à Tunis, les 25 et 26 mai derniers. Il était au départ prévu qu’il fasse une conférence de presse pour l’occasion.

Sur l’invitation, il était précisé qu’on devait confirmer la présence. J’appelle donc l’attaché de presse de Balti, Alain Boardelle qui m’annonce que la conférence de presse est annulée (et si je n’avais pas appelé??) mais que le chanteur accordera des interviews individuelles sur rendrez-vous. Je décide de prendre rendez-vous. M. Boardelle me propose de me rappeler après avoir vu avec Balti selon ses disponibilités. Un quart d’heure plus tard, mon rendez-vous est confirmé pour vendredi 25 mai 2012 à 15 heures au Colisée.

Avec mon équipe, photographe et cameraman, nous arrivons pile à l’heure. Et là, surprise, il n’y a personne. Le gardien nous dit que Balti n’est pas là, qu’il n’y aucune interview de prévue, et que si ça avait été le cas, il aurait été prévenu. Cela me parait bizarre mais je crois à un malentendu. J’ai peut-être mal compris le lieu de rendez-vous? J’appelle Alain Boardelle qui s’étonne “Ah bon, il n’est pas là”? Ben, non! Il me passe alors l’organisateur de l’événement qui ne se présente pas donc je ne peux pas vous dire son nom et qui m’assure qu’il sera là dans 5 minutes.

5, 10, 15 minutes passent, toujours rien.  A 15h30, je le rappelle. Il rit gêné et m’informe qu’il est désolé mais que Balti dort et ne veut pas se réveiller mais que je peux l’attendre puisqu’il sera là vers 17h30/18h pour les répétitions avant le spectacle.Mais bien sûr!

Je vous laisse juge du degré de professionnalisme de Balti et de ses attachés de presse!

Sonia Bahi Fellah


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here