Les signalements de violence domestique à l’égard des femmes ont augmenté de manière inquiétante, dans la région de Gafsa, notamment durant la période de confinement total décrété pour prévenir la propagation du Covid-19.

La présidente de l’association locale de développement, responsable du centre d’accueil des femmes victimes de violence, Sonia Mahmoudi, souligne dans une déclaration à l’agence TAP que durant le mois de mars 2020, pas moins de 200 cas de violence domestique à l’égard des femmes et 45 cas au cours de la première semaine d’avril, ont été signalés à travers le numéro vert du ministère de la femme ou par le biais de l’association de développement active dans ce domaine. Alors que ce nombre ne dépasse pas la centaine par mois, en temps normal. Les catégories à faible revenu sont les plus touchées par ce fléau, en cette période de confinement.

La présidente de l’association exprime la crainte de voir ce phénomène s’aggraver avec la poursuite de l’isolement sanitaire généralisé.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here