femme-au-volant

Quelle différence entre une femme au volant et une fraise des bois? Aucune, on les ramasse toutes les deux dans le fossé. Femmes au volant mortes au tournant… elles sont nombreuses les «blagues, citations et dictons» au sujet de la femme et de sa conduite. Vous trouvez ça drôle?! Pas nous. Même si différentes études et autres statistiques indiquent que les femmes sont toujours les moins dangereuses sur la route que les hommes.

Elles causent moins d’accidents non pas parce qu’elles savent mieux conduire que les hommes, mais parce que leur  comportement est bien plus responsable. Les femmes ont 3 fois moins de risques de mourir sur la route que les hommes pour le même nombre de kilomètres parcourus.

D’après le rapport annuel sur la situation de la sécurité routière dans le monde en 2013, l’Organisation mondiale de santé affiche près de 3.500 personnes meurent chaque jour sur les routes, alors que plusieurs millions d’autres sont blessées et victimes d’incapacités.

Devant ces chiffres ahurissants notamment pour les hommes au volant, on se demande pourquoi les clichés machistes sur les femmes au volant perdurent. Depuis la première conductrice, la «Duchesse Duzes» qui a obtenu son permis de conduite en 1898, cinq ans après le premier homme, ces «blagues» sont toujours d’actualités.

Toutefois, les assureurs d’auto ont pris une longueur d’avance. Ils ont déduit des rapports annuels sur la sécurité routière qu’ils doivent adopter un nouveau comportement vis-à-vis de leurs clients. C’est ainsi, depuis quelques années, les assurances courtisent les femmes et leur proposent des tarifs d’assurance auto à prix plus attractifs que celui proposé à leurs concitoyens. Plus intéressant encore pour les assureurs auto, des études montrent que les accidents de la route causés par les hommes leur coûtent plus cher en frais de remboursement et dédommagement que ceux impliquant des femmes.

Nous déduisons que dès qu’il s’agit de gain d’argent et des affaires, les données et les comportements changent !

En Tunisie, nous remarquons aussi cette double facette. D’un coup, les femmes ne savent pas conduire. Les expressions les plus communes qu’un homme lance à une femme : «Je ne suis pas fou pour te prêter ma voiture», «c’est sûrement une femme qui bloque le passage», «il lui faut 30 minutes pour faire son chrono et garer sa voiture»… Pourtant, quand il s’agit de vendre une voiture d’occasion, le mot magique et attractif pour un acheteur: «c’est la voiture de ma femme/fille», une phrase qui indique un bon état de la voiture, une bonne affaire pour l’éventuel acquéreur.

Lire aussi:

Hamida, la femme qui a la moto dans la peau

Rallye de régularité féminin, un événement à refaire!



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here