violence-domestique-famille-société

Une journée de sensibilisation à la violence à l’encontre des Femmes et des filles en Tunisie, s’est tenue, samedi, au centre culturel d’El Menzah 6, à Tunis, avec la participation d’organismes internationaux, d’associations et d’institutions publiques actives dans le domaine des droits de l’homme et de la lutte contre la violence faites aux femmes.

Organisée à l’initiative de l’ONU Femmes en partenariat avec une vingtaine d’associations et organismes, cette journée portes- ouvertes destinée au public s’inscrit dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes (25 novembre au 10 décembre 2015).

amnesty-int-violence

A ce propos, Emma Hassairi, membre du bureau directeur des associations tunisiennes des femmes démocrates (ATFD) a déclaré à l’agence TAP que cette manifestation a pour objectif de sensibiliser et d’informer un large public sur les activités et les actions des associations et organismes en matière de lutte, de prévention et de prise en charge des femmes victimes de violence.

Hassairi a, par ailleurs, souligné que cette journée de sensibilisation vise à mobiliser l’opinion publique en faveur de l’adoption d’une loi intégrale pour lutter contre la violence faites aux femmes avec la mise en place des mesures législatives nécessaires pour l’application de l’article 46 de la constitution tunisienne stipulant que l’Etat prend les mesures nécessaires pour éradiquer la violence contre la femme.

société-violence-harcelement

A cette occasion, les organisateurs proposent en plus des activités culturelles, un atelier de formation pour les journalistes sur le traitement des sujets relatifs à la violence faites aux femmes.

A ce sujet, Fathia Saidi, formatrice et sociologue a mentionné à l’agence TAP que la formation a pour objectif de mettre en valeur les pratiques journalistiques adéquates lors du traitement médiatique des sujets ayant trait à la violence faites aux femmes.

Saidi estime, à cet égard, que les médias tunisiens véhiculent des stéréotypes normalisant la violence faites aux femmes, ajoutant que le traitement médiatique des faits relatifs à la violence subie par les femmes reste non conforme aux normes nécessaires pour lutter contre ce phénomène sociétal.

societe_arabie-saoudite-contre-les-violences-conjugales_d

 

A rappeler que selon une étude effectuée en 2010, par l’Office national de la famille et de la population (ONFP), 47,6% des femmes tunisiennes (18-64 ans) ont été victimes d’une des formes de violence, 65% des femmes victimes ne demandent pas assistance pour des raisons socioculturelles, 17,8% seulement portent plainte et 40% quittent le domicile familial en raison de violence.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here